lun 3 octobre 2022

Expo Les lézards au Frac Bretagne du 14 octobre 2022 au 15 janvier 2023

À l’image des lézards qui surgissent soudainement pour disparaître aussitôt, les 4 artistes nommés au Prix du Frac Bretagne – Art Norac s’intéressent à des états transitoires, à des moments de passage d’une perspective à une autre, au corps dans son impermanence et sa fragilité. Du 14 octobre 2022 au 15 janvier 2023.

Certaines œuvres ont une vie éphémère puisqu’elles se développent en relation au lieu d’exposition pour ensuite disparaître ou persister sous une autre forme dans un autre lieu.

Aux lézards, on doit l’origine des expressions « lézarder » et « faire le lézard » qui évoquent des états de stase et de manque de mouvement, souvent connotés négativement comme des moments d’improductivité. Mais l’immobilité du lézard ne se réduit jamais à l’immobilisme ni au simple repos car, immobile sous le soleil, le lézard est toujours en alerte.

Par le prisme d’approches plastiques et conceptuelles très différentes, Reda Boussella, Clémence Estève,
Fanny Gicquel et Valérian Goalec font appel à l’inaction, la lenteur, le rêve, l’horizontalité aussi bien qu’à la chute et l’échec pour leur potentiel de résistance face à la soif de verticalité, réussite et succès qui domine le temps présent.

Cela peut par exemple prendre la forme, dans l’installation de Valérian Goalec, d’un détournement poétique de l’architecture standardisée des lieux de remise des prix, en questionnant subtilement la pertinence de la notion de compétitivité dans le champ artistique.

Dans les sculptures de Reda Boussella, des objets d’entraînement des sports de combat peuvent se transformer en des éléments burlesques et la morsure effrayante d’un chien malinois en un tendre valse.

Clémence Estève déforme la silhouette des grandes sculptures de l’histoire de l’art, la scoliose étant pour elle une façon d’interroger les injonctions sociales de redressement du corps ainsi qu’un moyen de dévier tout en restant figé, de saisir un mouvement là où le corps paraît immobile.

À travers la lenteur et le ralentissement, les performances de Fanny Gicquel invitent à la contemplation jusqu’à créer des images proches du tableau vivant qui questionnent nos actuels modes de relation et de communication.

Les artistes nous suggèrent que la vulnérabilité des corps et de notre environnement donne accès à la possibilité de développer de nouvelles formes de partage, de présence et de soin. Mais aussi d’inventer des nouvelles stratégies d’interaction et des nouveaux regards vis-à-vis de nos corps et leurs métamorphoses au niveau physique, intime et sociale.

Elena Cardin, commissaire de l’exposition

Reda Boussella

Né en 1994, vit et travaille à Brest. Diplômé de l’EESAB-site de Quimper en 2019, Reda Boussella fait partie, en 2021, du programme de résidence à destination des artistes émergents
Les Chantiers à Passerelle Centre d’art

contemporain de Brest, à la suite de laquelle il présente une exposition personnelle. Il a également présenté son travail à la Villa Rohannec, à la Galerie Edouard Manet à Saint-Brieuc (2020) et à la Galerie Pictura à Cesson Sévigné (2019).

Fanny Gicquel

Née en 1992, vit et travaille à Rennes. Diplômée de l’EESAB-site de Rennes en 2018, Fanny Gicquel est lauréate en 2021 du prix Marfa. Par ailleurs, son travail a fait l’objet d’expositions personnelles à la galerie Hua

International à Berlin (2021), à Passerelle Centre d’art contemporain de Brest (2020) et à The left right Place à Reims (2020). Elle a notamment participé aux expositions collective Art Souterrain à Montreal (2021), le 10e Prix de la Jeune Création de Saint-Rémy (2021) et Nanjing International Art Fair en Chine (2020).

Clémence Estève

Née en 1989, vit et travaille à Quimper. Diplômée de l’EESAB-site de Rennes en 2015, Clémence Estève a présenté son travail au 63e Salon de Montrouge (2018), à la Zoo Galerie à Nantes (2017), à Passerelle Centre d’art contemporain

de Brest (2017) et au Frac Bretagne (2015).
Elle a participé à diverses résidences, telles que Territoires en création avec La Criée centre d’art contemporain, l’école du Blosne/INRAP (2016-2017).

Valérian Goalec

Né en 1986, vit et travaille à Plougoumelen.
Diplômé de l’EESAB-site de Rennes en 2010, Valérian Goalec a travaillé et exposé avec des institutions telles que Art Brussels (2022), Bozar à Bruxelles

(2019), DASH à Courtrai (2019), la Ferme du Buisson à Noisiel (2018), Kunsthal Charlottenborg à Copenhague (2016), Levy Delval à Bruxelles (2014 et 2017), 221A à Vancouver (2014). Il a aussi été en résidence à Hangar à Lisbonne, à Aldea à Bergen et à CCA Andratx à Palma.

FRAC BRETAGNE, RENNES (35)

Horaires d’ouverture
Du mardi au dimanche de 12h à 19h

TARIFS
3 € tarif plein/2 € tarif réduit Gratuit pour les moins de 26 ans Gratuit tous les dimanches

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
nuageux
20 ° C
20 °
19.4 °
73 %
4.6kmh
75 %
lun
22 °
mar
22 °
mer
22 °
jeu
18 °
ven
19 °