dim 28 novembre 2021

EXPO À RENNES. GOLDORAK ENVAHIT L’ESPACE DE L’ATELIER

Goldorak, les Golgoths, les Monstrogoths et autres Antéraks débarquent à Rennes et trouvent refuge à l’Atelier, espace de création, du 11 au 14 novembre 2021. Classique de l’enfance, l’exposition collective Goldorak go ! est une immersion dans l’imaginaire des artistes invités à travers l’univers du robot de l’espace.

Pour les plus jeunes qui nous lisent, le mot Goldorak ne vous dit peut-être rien. Ou peut-être seulement de nom ? Sachez pourtant que Goldorak (le robot de l’espace), de son vrai nom UFO Robo Grendizer, a très certainement marqué l’enfance de vos parents, à l’instar de Martin Matin ou Totally Spies pour les jeunes générations. Réalisée par Toei Animation en 1975, d’après un manga de Gō Nagai, cette série animée japonaise de science-fiction débarque sur les petits écrans hexagonaux en juillet 1978. Il y a de ça plus de trente ans donc…

La série connut un succès tel que Goldorak est devenu une référence dans la culture pop : la bande-dessinée, la musique, le théâtre ou encore la télévision. Des statues et figurines ont même été érigées en France. Une statue du robot de l’espace de 7 mètres, en fer forgé, a notamment été installée, en décembre 2018, sur un rond-point de la commune de Thiers en France. De même, la chapelle de Bethléem, à Saint-Jean-de-Boiseau, possède une chimère représentant Goldorak, en tant que chevalier au cœur pur. Comment expliquer un tel engouement pour ce dessin animé désormais culte ? « Le personnage principal est là pour sauver les gens, il a tout sacrifié pour aider les personnes qu’il aimait. L’histoire est profonde et véhicule des valeurs très fortes, contrairement à certains dessins animés d’aujourd’hui aux discours parfois honteux », souligne Tarek Ben Yakhlef, artiste et curateur de l’exposition. Des valeurs toujours d’actualité, car intemporelles et partagées par toutes les civilisations : la justice, l’héroïsme, la solidarité, l’amour, la confiance, l’abnégation ou encore le travail.

Exposition collective Goldorak go! L'atelier espace de création
Exposition collective Goldorak go! L’atelier espace de création

C’est ce héros d’une génération (et même de plusieurs) que l’Atelier, espace de création de Rennes a décidé de mettre en avant pour sa prochaine exposition collective Goldorak Go !, du 11 au 14 novembre 2021. Cette série a bercé l’enfance de la plupart des artistes invités, à commencer par Tarek Ben Yakhlef, Mat Elbé et Vincent Pompetti. À tel point que l’évocation de ce nouveau thème pour une exposition a donné envie à Mat et Vincent de « se remater » la série. « Après chaque épisode, ou presque, je m’amusais à continuer l’histoire. Il m’arrivait aussi de les dessiner, voire de la jouer. Pendant deux ans, Goldorak a été une de mes sources de dessins et d’histoires quasi permanente », se rappelle Tarek, devenu scénariste en partie grâce à cette série animée.

Dans les clous depuis deux ans, l’idée d’une exposition sur les dessins animés de leur jeunesse s’est finalement réduite à la série Goldorak, la plus marquante à leurs yeux. « La finalité d’une exposition de ce type étant de faire des œuvres à partir d’un imaginaire ou d’un univers déjà existant, nous avions besoin de matière pour travailler. Et d’un point de vue graphique, Goldorak est intéressant à développer », ajoute Tarek. Et de poursuivre, « Par certains aspects, le masque du personnage ressemble à celui d’un samouraï. C’est génial à dessiner ! On trouve aussi des côtés surréalistes avec le personnage de Rigel, propriétaire d’un ranch… au Japon ! ».

expo goldorak rennes

Pour l’instant, seules des images mainstream ont filtré de leur communication, mais l’exposition risque d’être étonnante, pour notre plus grand plaisir. Contrairement à la récente Goldorak Xperienz – 1975-2021, rétrospective à la Maison de la Culture du Japon à Paris et l’exposition proposée au festival de science-fiction Les Utopiales de Nantes, les artistes se sont appropriés l’univers de Goldorak, en le réinterprétant à leur manière et selon leurs envies. Une belle sélection de dessins, customs, illustrations et peintures sont donc à prévoir… L’image de Goldorak telle qu’on la connaît côtoiera des œuvres qui s’inspirent de l’univers seulement pour pouvoir s’aventurer plus loin dans la création artistique. À titre d’exemple, Tarek présentera pas moins d’une vingtaine de créations, dont plusieurs s’éloigneront de l’univers de la série pour se frotter à l’esthétique de l’art contemporain.

Le curateur de l’exposition a également fait appel à une génération plus jeune qui n’a pas forcément grandi avec la série. « C’est intéressant de leur demander de faire un exercice de style en quelque sorte. Utiliser leur technique sur un sujet qui n’est pas forcément habituel pour eux. » Le Goldorak vu par Yome, graffeur et tatoueur rencontrera ainsi celui de l’illustratrice Audrey Rouvin, plus jeune. Elle avait notamment présenté une œuvre poétique et romantique lors de l’exposition Gainsbourg. Que nous réserve-t-elle cette fois-ci ?

Pendant trois jours, artistes bretons, français, et même américains, redonneront vie à ce héros. « Phil Artiste est né aux États-Unis, mais sa famille est bretonne. » Parmi les artistes invités, YomeFabien Rypert ou encore Michel Borderie n’ont encore jamais exposé à l’Atelier. « Michel Broderie est un grand illustrateur du polar français et de la science fiction. Il a réalisé un très beau Actarus* », souligne Tarek. « Au final, on a réussi à fédérer des personnes qui n’auraient pas forcément exposé ensemble. » En ça, Goldorak a été, et reste, fédérateur.

Du 11 au 14 novembre 2021, exposition Goldorak go !, L’Atelier, espace de création, Rennes.

Artistes invités : Gwendal Lemercier, Fabien Rypert, Michel Borderie, Grapho, Yome, Rom1, Karine Nicolleau, Vincent Pompetti, Tarek, Mat Elbé, Jiwa, Audrey Rouvin, Isabelle Hervé, Jinks Kunst, Phil Artiste et Manu’art.

*Actarus : Actarus est le prince héritier de la planète Euphor. Lorsque sa planète a été attaquée par les forces de Véga, il a fui à bord de Goldorak. Actarus s’est finalement écrasé sur Terre, où il a été recueilli et soigné par le professeur Procyon.

Évènement Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
ciel dégagé
3 ° C
6.2 °
3 °
81 %
4.1kmh
0 %
dim
7 °
lun
6 °
mar
11 °
mer
10 °
jeu
6 °
- Advertisment -

Goldorak, les Golgoths, les Monstrogoths et autres Antéraks débarquent à Rennes et trouvent refuge à l'Atelier, espace de création, du 11 au 14 novembre 2021. Classique de l'enfance, l'exposition collective Goldorak go ! est une immersion dans l'imaginaire des artistes invités à travers l'univers du robot de l'espace.

Pour les plus jeunes qui nous lisent, le mot Goldorak ne vous dit peut-être rien. Ou peut-être seulement de nom ? Sachez pourtant que Goldorak (le robot de l’espace), de son vrai nom UFO Robo Grendizer, a très certainement marqué l’enfance de vos parents, à l’instar de Martin Matin ou Totally Spies pour les jeunes générations. Réalisée par Toei Animation en 1975, d'après un manga de Gō Nagai, cette série animée japonaise de science-fiction débarque sur les petits écrans hexagonaux en juillet 1978. Il y a de ça plus de trente ans donc…

La série connut un succès tel que Goldorak est devenu une référence dans la culture pop : la bande-dessinée, la musique, le théâtre ou encore la télévision. Des statues et figurines ont même été érigées en France. Une statue du robot de l’espace de 7 mètres, en fer forgé, a notamment été installée, en décembre 2018, sur un rond-point de la commune de Thiers en France. De même, la chapelle de Bethléem, à Saint-Jean-de-Boiseau, possède une chimère représentant Goldorak, en tant que chevalier au cœur pur. Comment expliquer un tel engouement pour ce dessin animé désormais culte ? « Le personnage principal est là pour sauver les gens, il a tout sacrifié pour aider les personnes qu'il aimait. L'histoire est profonde et véhicule des valeurs très fortes, contrairement à certains dessins animés d'aujourd'hui aux discours parfois honteux », souligne Tarek Ben Yakhlef, artiste et curateur de l'exposition. Des valeurs toujours d'actualité, car intemporelles et partagées par toutes les civilisations : la justice, l'héroïsme, la solidarité, l'amour, la confiance, l'abnégation ou encore le travail.

Exposition collective Goldorak go! L'atelier espace de création
Exposition collective Goldorak go! L'atelier espace de création

C’est ce héros d'une génération (et même de plusieurs) que l’Atelier, espace de création de Rennes a décidé de mettre en avant pour sa prochaine exposition collective Goldorak Go !, du 11 au 14 novembre 2021. Cette série a bercé l'enfance de la plupart des artistes invités, à commencer par Tarek Ben Yakhlef, Mat Elbé et Vincent Pompetti. À tel point que l'évocation de ce nouveau thème pour une exposition a donné envie à Mat et Vincent de « se remater » la série. « Après chaque épisode, ou presque, je m'amusais à continuer l'histoire. Il m'arrivait aussi de les dessiner, voire de la jouer. Pendant deux ans, Goldorak a été une de mes sources de dessins et d'histoires quasi permanente », se rappelle Tarek, devenu scénariste en partie grâce à cette série animée.

https://youtu.be/XlPqsHFPz0g

Dans les clous depuis deux ans, l'idée d'une exposition sur les dessins animés de leur jeunesse s'est finalement réduite à la série Goldorak, la plus marquante à leurs yeux. « La finalité d'une exposition de ce type étant de faire des œuvres à partir d'un imaginaire ou d'un univers déjà existant, nous avions besoin de matière pour travailler. Et d'un point de vue graphique, Goldorak est intéressant à développer », ajoute Tarek. Et de poursuivre, « Par certains aspects, le masque du personnage ressemble à celui d'un samouraï. C'est génial à dessiner ! On trouve aussi des côtés surréalistes avec le personnage de Rigel, propriétaire d'un ranch... au Japon ! ».

expo goldorak rennes

Pour l'instant, seules des images mainstream ont filtré de leur communication, mais l'exposition risque d'être étonnante, pour notre plus grand plaisir. Contrairement à la récente Goldorak Xperienz - 1975-2021, rétrospective à la Maison de la Culture du Japon à Paris et l'exposition proposée au festival de science-fiction Les Utopiales de Nantes, les artistes se sont appropriés l'univers de Goldorak, en le réinterprétant à leur manière et selon leurs envies. Une belle sélection de dessins, customs, illustrations et peintures sont donc à prévoir... L'image de Goldorak telle qu'on la connaît côtoiera des œuvres qui s'inspirent de l'univers seulement pour pouvoir s'aventurer plus loin dans la création artistique. À titre d'exemple, Tarek présentera pas moins d'une vingtaine de créations, dont plusieurs s'éloigneront de l'univers de la série pour se frotter à l'esthétique de l'art contemporain.

Le curateur de l'exposition a également fait appel à une génération plus jeune qui n'a pas forcément grandi avec la série. « C'est intéressant de leur demander de faire un exercice de style en quelque sorte. Utiliser leur technique sur un sujet qui n'est pas forcément habituel pour eux. » Le Goldorak vu par Yome, graffeur et tatoueur rencontrera ainsi celui de l'illustratrice Audrey Rouvin, plus jeune. Elle avait notamment présenté une œuvre poétique et romantique lors de l'exposition Gainsbourg. Que nous réserve-t-elle cette fois-ci ?

Pendant trois jours, artistes bretons, français, et même américains, redonneront vie à ce héros. « Phil Artiste est né aux États-Unis, mais sa famille est bretonne. » Parmi les artistes invités, YomeFabien Rypert ou encore Michel Borderie n'ont encore jamais exposé à l'Atelier. « Michel Broderie est un grand illustrateur du polar français et de la science fiction. Il a réalisé un très beau Actarus* », souligne Tarek. « Au final, on a réussi à fédérer des personnes qui n'auraient pas forcément exposé ensemble. » En ça, Goldorak a été, et reste, fédérateur.

Du 11 au 14 novembre 2021, exposition Goldorak go !, L'Atelier, espace de création, Rennes.

Artistes invités : Gwendal Lemercier, Fabien Rypert, Michel Borderie, Grapho, Yome, Rom1, Karine Nicolleau, Vincent Pompetti, Tarek, Mat Elbé, Jiwa, Audrey Rouvin, Isabelle Hervé, Jinks Kunst, Phil Artiste et Manu’art.

https://youtu.be/0pVZj2oulqs

*Actarus : Actarus est le prince héritier de la planète Euphor. Lorsque sa planète a été attaquée par les forces de Véga, il a fui à bord de Goldorak. Actarus s'est finalement écrasé sur Terre, où il a été recueilli et soigné par le professeur Procyon.

Évènement Facebook