Visite libre de l’Eglise Notre-Dame de l’Assomption de Donnemarie-Dontilly Église Notre-Dame de l’Assomption, 18 septembre 2021, Donnemarie-Dontilly.

Visite libre de l’Eglise Notre-Dame de l’Assomption de Donnemarie-Dontilly
le samedi 18 septembre à Église Notre-Dame de l’Assomption
Depuis quelques décennies cette église est appelée à tort Notre Dame de la Nativité, en parfaite contradiction avec les détails de son architecture et de ses vitraux. Des démarches laborieuses en accord avec l’Evêché sont en cours pour rétablir la vérité ! Si l’on en croit la tradition, un château fort primitif avait été construit à l’époque franque, sur les rives même de l’Auxence, à l’endroit où la vallée s’élargit pour donner naissance à la petite plaine appelée depuis la prairie Saint –Martin prolongeant ainsi la prairie des Calais. En 632, les moines d’obédience bénédictine furent autorisés par Dagobert à fonder un couvent sur la pente du cote au nord du château. Sa chapelle fut construite dans la partie ouest des installations. Elle fut dédiée à la Vierge : Notre Dame : Domina Maria. Servant de lieu de culte, non seulement pour les religieux, mais bien vite pour toute la population venue s’agglomérer alentour, elle donna son nom à la cité naissante qui devint ainsi Dona Maria, Donna Maria in Montosio puis Donnemarie en Montois. Les invasions – en particulier celle des Normands- et les luttes intestines ne l’épargnèrent pas ! Souvent endommagée voire même détruite, elle fut toujours restaurée au même endroit. C’est ce qui se produisit encore quand au cours du XIIIe siècle, la décision fut prise de reconstruire une nouvelle fois l’édifice. Il fallut toutefois plus de deux siècles pour reconstruire l’édifice sur la chapelle primitive, donnant, aux restaurations près, l’aspect que nous pouvons apprécier aujourd’hui. On énumère donc un tympan sur le portail sud datant du XIIe une nef centrale à collatéraux sur quatre travées surmontées d’un triforium Le chœur de quatre travées à chevet plat rappelant celui de l’abbaye de Preuilly, les bas-côtés à absidioles semi-circulaires, un « passage champenois », surmonté d’une grande rosace à trois rangées de vitraux, seule la rangée intermédiaire est constituée de vitraux de l’époque médiévale, un « portail ouest » aux riches décors sculptés malheureusement toutes les statues ont été décapitées pendant les années qui ont suivi Révolution de 1789 ! Le clocher, roman du XIIe siècle provient d’une église antérieure (frise Renaissance, flèche de 1527 restaurée XIXe, à l’époque d’Eugène Viollet-le-Duc). Sur le flanc sud un puits à auvent : Puits de St Joseph à l’origine de la construction, la grille de chœur XVIIIe provient de Notre Dame de Provins. A l’extérieur nord : ancien cimetière constitue maintenant le Jardin Médiéval restitué par Christophe Grunenwald XXe siècle, bordé sur deux côtés par deux galeries couvertes (clés de voûte pendantes), appelées « Cloître » terminées par la chapelle Ste Quinette l’ensemble fermé par un portail Renaissance.

La plus importante église du Montois (classée MH en 1928, érigée par les moines de Tours du XIIIe au XVe siècle

Église Notre-Dame de l’Assomption 3 rue de l’Église 77520 Donnemarie-Dontilly Donnemarie-Dontilly Donnemarie-en-Montois Seine-et-Marne


Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2021-09-18T10:00:00 2021-09-18T12:00:00;2021-09-18T14:00:00 2021-09-18T18:00:00