Visite des Martinets du Lézert, 5 juillet 2020-5 juillet 2020, Le Bas SégalaLe Bas Ségala.

Visite des Martinets du Lézert 2020-07-05 – 2020-08-31
Le Bas Ségala Aveyron Aveyron Le Bas Ségala

  INFOS COVID-19 :

CES ANIMATIONS SE DÉROULERONT DANS LE RESPECT DES RÈGLES SANITAIRES EN VIGUEUR

L’Association des Martinets du Lézert s’est donnée pour but de faire revivre un martinet, celui de la Ramonde.
Les martinets de la Bastide l’Evêque existaient au XIVème siècle et ont cessé de fonctionner au XIXème siècle. Dans les Martinets on fondait le cuivre et on ébauchait des chaudrons appelés « Coupe noire ». Ils étaient ensuite livrés à des « Païdouliers » qui les finissaient en mettant les anses.

Au 14ème siècle, on ne comptait pas moins de 13 martinets jalonnant le cours d’eau du Lézert. Des mines étaient déjà exploitées dans les environs à l’époque gallo romaine, l’activité de celles ci s’est beaucoup développée au Moyen âge. La région boisée permet aussi la fabrication du charbon de bois. L’essor de ces moulins est dû à la demande croissante de matériaux dégrossis de la part des nombreux artisans chaudronniers de Villefranche de Rouergue.

Au coeur des Gorges de l’Aveyron, à La Bastide l’Evêque, découvrez les Forges du Cuivre des XIVe-XVe siècles. Rencontrez des passionnés qui font revivre le métier de « martinaïre ». Visite commentée et démonstration de la frappe du cuivre.

Au coeur des Gorges de l’Aveyron, à La Bastide l’Evêque, découvrez les Forges du Cuivre des XIVe-XVe siècles. Rencontrez des passionnés qui font revivre le métier de « martinaïre ». Visite commentée et démonstration de la frappe du cuivre.

INFOS COVID-19 :

CES ANIMATIONS SE DÉROULERONT DANS LE RESPECT DES RÈGLES SANITAIRES EN VIGUEUR

L’Association des Martinets du Lézert s’est donnée pour but de faire revivre un martinet, celui de la Ramonde.
Les martinets de la Bastide l’Evêque existaient au XIVème siècle et ont cessé de fonctionner au XIXème siècle. Dans les Martinets on fondait le cuivre et on ébauchait des chaudrons appelés « Coupe noire ». Ils étaient ensuite livrés à des « Païdouliers » qui les finissaient en mettant les anses.

Au 14ème siècle, on ne comptait pas moins de 13 martinets jalonnant le cours d’eau du Lézert. Des mines étaient déjà exploitées dans les environs à l’époque gallo romaine, l’activité de celles ci s’est beaucoup développée au Moyen âge. La région boisée permet aussi la fabrication du charbon de bois. L’essor de ces moulins est dû à la demande croissante de matériaux dégrossis de la part des nombreux artisans chaudronniers de Villefranche de Rouergue.