“L’art en Champagne à la Renaissance” Musée de Vauluisant, 14 mai 2022 10:00, Troyes.

Samedi 14 mai, 10h00, 14h00, 20h00 Sur place Mesures sanitaires en vigueur.

Visite libre des collections d’art champenois

Collection permanente :
l’Art en Champagne à la Renaissance

Parcourez l’histoire de Troyes et de l’Aube à travers les collections d’Art champenois. Le musée présente une trentaine d’œuvres peintes, tel que la Vierge au manteau rouge du début du XVIe siècle, des retables, ou encore des peintures révélant les influences croisées des pays du Nord et de l’Italie.

Des œuvres sculptées en pleine Renaissance. Toutes les tendances du siècle sont représentées : Maître de Chaource, Jacques Juliot, Dominique Florentin et François Gentil. Initialement et majoritairement installées dans des lieux de cultes, elles se révèlent ici à portée de votre regard.
L’abondance des œuvres des « imagiers » sur cette période permet de distinguer trois phases stylistiques, avec des artistes emblématiques :
Entre 1490 et 1530, l’art de tradition gothique perdure, enrichi d’apports des provinces voisines (Bourgogne, Lorraine, Ile-de-France) et des pays du Nord (Flandres, Pays-Bas, Allemagne) par la diffusion des gravures notamment. Des grands maîtres au style très affirmé s’illustrent, dont le maître de Chaource, aujourd’hui identifié à Jacques Bachot.
Entre 1530 et 1550, vers la seconde moitié du règne de François Ier, la statuaire s’ouvre plus largement à l’art italien, influence favorisée par la proximité du chantier royal de Fontainebleau, et produit des œuvres très raffinées, d’un style maniériste (premier maniérisme) tels que celui de Jacques Juliot ou de Claude Bornot. Cet art montre la grande perméabilité de certains sculpteurs aux nouveautés.
Vers le milieu du siècle, avec l’arrivée à Troyes de l’Italien Dominique Florentin en 1540, la production des ateliers troyens s’oriente vers un style résolument maniériste (second maniérisme) caractérisés par des attitudes et des drapés mouvementés, impulsé par le maître et qui donnera jusqu’à la fin du siècle un nombre étonnant d’œuvres. Aux côtés du maître italien, s’illustre un sculpteur troyen, François Gentil.

Des vitraux viennent compléter cette collection d’Art champenois.

Musée de Vauluisant 4 rue de Vauluisant 10000 Troyes Aube
03 25 43 43 20 http://www.musees-troyes.com L’hôtel de Vauluisant présente les collections de l’art champenois de la Renaissance, dit le Beau 16ème siècle, ainsi que les collections de la bonneterie. Le Beau 16ème siècle : Panneaux peints, statues et vitraux illustrent le passage subtil de l’esthétique du gothique à son apogée, à celle, émergente et plus précieuse de la Renaissance. La peinture reflète les influences italiennes et nordiques (Assomption de la Vierge, Songe de saint Joseph). En sculpture, toutes les tendances du siècle sont représentées : Maître de Chaource, Jacques Juliot, Dominique Florentin et François Gentil. Le vitrail brille de ses derniers feux avec les œuvres de Linard Gontier (exposition didactique). La Bonneterie : Évocation de l’activité la plus emblématique de Troyes, cité européenne de la maille. Savoir-faire ancestral et création textile. Des métiers en bois aux machines perfectionnées de l’« âge d’Or » des 19e et 20e siècles. Des articles en maille : bas, chaussettes, maillots et culottes conjuguent technique et esthétique.

samedi 14 mai – 10h00 à 13h00
samedi 14 mai – 14h00 à 18h00
samedi 14 mai – 20h00 à 23h59

©Ville de Troyes / Carole Bell Ville de Troyes / Carole Bell