Chargement Évènements

Songe à la douceur Théâtre le Liburnia Libourne

Songe à la douceur Théâtre le Liburnia Libourne

Songe à la douceur Théâtre le Liburnia Libourne, mercredi 3 avril 2024.

Songe à la douceur Mercredi 3 avril 2024, 20h30 Théâtre le Liburnia Tarifs de 6€ à 25€

Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
Début : 2024-04-03T20:30:00+02:00 – 2024-04-03T21:55:00+02:00
Fin : 2024-04-03T20:30:00+02:00 – 2024-04-03T21:55:00+02:00

Songe à la douceur

de la Cie Soy Création

Mercredi 3 avril à 20h30

Théâtre musical
Durée : 1h25
Dès 9 ans

D’après le roman de Clémentine Beauvais
Une comédie musicale aux couleurs électro, pop-rock. Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17. Il est charmant et sûr de lui. Elle est timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Eugène réalise qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais voudra-t-elle encore de lui ? Cette histoire d’amour absolu et contrarié est portée à la scène sous la forme d’une comédie musicale énergique qui convoque au plateau les émotions inoubliables des premières fois.

▶️ Voir le teaser

Théâtre le Liburnia 14 rue Donnet, 33500 Libourne Libourne 33500 Centre-Ville Gironde Nouvelle-Aquitaine [{« type »: « phone », « value »: « 05 57 74 13 14 »}, {« type »: « email », « value »: « liburnia@festarts.com »}] [{« data »: {« author »: « Soy Cru00e9ation », « cache_age »: 86400, « description »: « Comu00e9die Musicale du2019apru00e8s le roman u00e9ponyme de Clu00e9mentine Beauvais (Editions Sarbacane), lui-mu00eame librement inspiru00e9 de Eugu00e8ne Onu00e9guine de Pouchkine et de Tchau00efkovski. nnLivret u2013 Rachel Arditi, Clu00e9mentine Beauvais et Justine HeynemannnMusique u2013 Manuel PeskinenMise en scu00e8ne u2013 Justine HeynemannnAvec: Rachel Arditi, Manika Auxire ou Lucie Brunet, Thomas Gendronneau , Elisa Ruschke, Benjamin Siksou et Manuel PeskinennQuand Tatiana rencontre Eugu00e8ne, elle a 14 ans, il en a 17 ; cu2019est lu2019u00e9tu00e9, et il nu2019a rien du2019autre u00e0 faire que de lui parler. Il est su00fbr de lui, charmant et plein du2019ennui, et elle timide, idu00e9aliste et romantique. Inu00e9vitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui u00e9crit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-u00eatre. Et puis un drame les su00e9pare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana su2019est affirmu00e9e, elle est mu00fbre et confiante ; Eugu00e8ne su2019aperu00e7oit, maintenant, quu2019il ne peut plus vivre loin du2019elle. Mais voudra-t-elle encore de lui ?nnSonge u00e0 la douceur est une comu00e9die musicale aux couleurs u00e9lectro, pop-rock. Les thu00e8mes abordu00e9s sont extru00eamement saisissables par un large public : lu2019amour, lu2019amitiu00e9, le du00e9sir, le deuil. nnLa piu00e8ce a reu00e7u 4 nominations aux trophu00e9es de la comu00e9die musicale 2021: trophu00e9e de la mise en scu00e8ne, du livret, de la partition, et de la comu00e9die musicale de l’annu00e9e !nnnCru00e9dit vidu00e9o : Nathan Fredouelle », « type »: « video », « title »: « Bande annonce de Songe u00e0 la Douceur – Comu00e9die Musicale », « thumbnail_url »: « https://i.ytimg.com/vi/VtQhgO0t4oU/maxresdefault.jpg », « version »: « 1.0 », « url »: « https://www.youtube.com/watch?v=VtQhgO0t4oU », « thumbnail_height »: 720, « author_url »: « https://www.youtube.com/channel/UCI8RBV4aPVkinnsC5aaBTVw », « thumbnail_width »: 1280, « options »: {« _end »: {« label »: « End on », « placeholder »: « ex.: 11, 1m10s », « value »: «  »}, « _start »: {« label »: « Start from », « placeholder »: « ex.: 11, 1m10s », « value »: «  »}, « _cc_load_policy »: {« label »: « Closed captions », « value »: false}, « click_to_play »: {« label »: « Hold load & play until clicked », « value »: false}}, « html »: « 

« , « provider_name »: « YouTube »}, « link »: « https://www.youtube.com/watch?v=VtQhgO0t4oU »}]

culture gironde

© Cindy Doutres