Stellaire Arles, 25 janvier 2022, Arles.

Stellaire Théâtre d’Arles 34 boulevard Georges Clémenceau Arles
2022-01-25 19:00:00 19:00:00 – 2022-01-25 20:00:00 20:00:00 Théâtre d’Arles 34 boulevard Georges Clémenceau
Arles Bouches-du-Rhône

  Où naissent les étoiles ? Quelle attraction opère pour qu’un lien neuf éclaire, comme un astre inconnu, une existence entière ? L’univers s’étend, une relation amoureuse se développe et un beau jour l’arbre des générations se lit comme la carte des constellations. Astrophysicienne, l’héroïne de l’histoire travaille sur l’espace-temps. Peintre, le héros explore des mondes parallèles. Et pourtant, quand le couple se forme, les lois de distance et de durée sont soumises à une grande relativité. Après Dark Circus, Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet multiplient les procédés plastiques, musicaux et visuels, les combinant de façon nouvelle pour aborder l’univers et l’amour. Les errances révèlent l’attraction, la rencontre provoque la fusion, et l’ingénieux ballet de quatre mains donne naissance à un grand voyage cosmique.

Fondée par Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond, la Compagnie Steroptik crée du cinéma sans pellicule, fabriquant en direct durant les représentations le son et les images d’un film d’animation projeté sur grand écran. Musiciens et plasticiens tous les deux, ils font naître l’émerveillement en dirigeant eux-mêmes sur scène, à partir de deux pupitres installés à cour et à jardin, une symphonie picturale en musique live et en lumière orchestrée en direct.

Création et interprétation Romain Bermond, Jean-Baptiste Maillet
Collaboration scientifique Pratika Dayal et Anupam Mazumder (Université de Groningen), Jean Audouze (astrophysicien)

Avec la participation filmée de Randiane Naly et Clément Métayer
Voix enregistrées Kahina Ouali
Regard extérieur Frédéric Maurin
Régisseurs : Frank Jamond en alternance avec Arnaud Viala.

La Compagnie Steroptik crée du cinéma sans pellicule, fabriquant en direct durant les représentations le son et les images d’un film d’animation projeté sur grand écran.

Où naissent les étoiles ? Quelle attraction opère pour qu’un lien neuf éclaire, comme un astre inconnu, une existence entière ? L’univers s’étend, une relation amoureuse se développe et un beau jour l’arbre des générations se lit comme la carte des constellations. Astrophysicienne, l’héroïne de l’histoire travaille sur l’espace-temps. Peintre, le héros explore des mondes parallèles. Et pourtant, quand le couple se forme, les lois de distance et de durée sont soumises à une grande relativité. Après Dark Circus, Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet multiplient les procédés plastiques, musicaux et visuels, les combinant de façon nouvelle pour aborder l’univers et l’amour. Les errances révèlent l’attraction, la rencontre provoque la fusion, et l’ingénieux ballet de quatre mains donne naissance à un grand voyage cosmique.

Fondée par Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond, la Compagnie Steroptik crée du cinéma sans pellicule, fabriquant en direct durant les représentations le son et les images d’un film d’animation projeté sur grand écran. Musiciens et plasticiens tous les deux, ils font naître l’émerveillement en dirigeant eux-mêmes sur scène, à partir de deux pupitres installés à cour et à jardin, une symphonie picturale en musique live et en lumière orchestrée en direct.

Création et interprétation Romain Bermond, Jean-Baptiste Maillet
Collaboration scientifique Pratika Dayal et Anupam Mazumder (Université de Groningen), Jean Audouze (astrophysicien)

Avec la participation filmée de Randiane Naly et Clément Métayer
Voix enregistrées Kahina Ouali
Regard extérieur Frédéric Maurin
Régisseurs : Frank Jamond en alternance avec Arnaud Viala.

Théâtre d’Arles 34 boulevard Georges Clémenceau Arles
dernière mise à jour : 2022-01-10 par