Orchestre Philharmonique de Marseille – Lawrence Foster et Yury Favorin, 5 décembre 2020-5 décembre 2020, Marseille.

Orchestre Philharmonique de Marseille – Lawrence Foster et Yury Favorin 2020-12-05 – 2020-12-05
Marseille 13007

10 eur 10 25   Déclaration romantique du Siegfried-Idyll de Richard Wagner, chant pastoral de la Symphonie Cévenole de Vincent d’Indy et sonorités apaisantes de la Quatrième Symphonie de Ludwig van Beethoven : pour ce concert 100% paisible, l’Orchestre Philharmonique de Marseille chasse les mauvais nuages !

RICHARD WAGNER
Siegfried-Idyll, ouverture

VINCENT D’INDY
Symphonie sur un chant montagnard français, op. 25 dite « Cévenole »

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Symphonie n°4 en si bémol majeur, op. 60

Direction musicale Lawrence FOSTER
Piano Yury FAVORIN

Déclaration romantique du Siegfried-Idyll de Richard Wagner, chant pastoral de la Symphonie Cévenole de Vincent d’Indy et sonorités apaisantes de la Quatrième Symphonie de Ludwig van Beethoven : pour ce concert 100% paisible, l’Orchestre Philharmonique de Marseille chasse les mauvais nuages !

RICHARD WAGNER
Siegfried-Idyll, ouverture

VINCENT D’INDY
Symphonie sur un chant montagnard français, op. 25 dite « Cévenole »

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Symphonie n°4 en si bémol majeur, op. 60

Direction musicale Lawrence FOSTER
Piano Yury FAVORIN

contact-opera@mairie-marseille.fr +33 4 91 55 11 10 http://opera.marseille.fr/

Déclaration romantique du Siegfried-Idyll de Richard Wagner, chant pastoral de la Symphonie Cévenole de Vincent d’Indy et sonorités apaisantes de la Quatrième Symphonie de Ludwig van Beethoven : pour ce concert 100% paisible, l’Orchestre Philharmonique de Marseille chasse les mauvais nuages !

RICHARD WAGNER
Siegfried-Idyll, ouverture

VINCENT D’INDY
Symphonie sur un chant montagnard français, op. 25 dite « Cévenole »

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Symphonie n°4 en si bémol majeur, op. 60

Direction musicale Lawrence FOSTER
Piano Yury FAVORIN

Déclaration romantique du Siegfried-Idyll de Richard Wagner, chant pastoral de la Symphonie Cévenole de Vincent d’Indy et sonorités apaisantes de la Quatrième Symphonie de Ludwig van Beethoven : pour ce concert 100% paisible, l’Orchestre Philharmonique de Marseille chasse les mauvais nuages !

RICHARD WAGNER
Siegfried-Idyll, ouverture

VINCENT D’INDY
Symphonie sur un chant montagnard français, op. 25 dite « Cévenole »

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Symphonie n°4 en si bémol majeur, op. 60

Direction musicale Lawrence FOSTER
Piano Yury FAVORIN

Graphisme : Et d’eau fraîche / photo : Adobestock -hunterbliss / Ville de Marseille