L’Instant en duo Brest, 6 novembre 2021, Brest.

L’Instant en duo 2021-11-06 – 2021-11-06 Rue Émile Zola Auditorium du Conservatoire de musique
Brest Finistère

  L’Instant en Duo, ensemble constitué depuis 2006 de Laurence Allix au piano et Jean-Marie Lions au violon vous propose un concert avec : – la 1ère sonate de Bach BWV 1014, – la 9ème sonate de Beethoven « à Kreutzer » op. 47, – et la 3ème sonate de Brahms op. 108.

Un programme conséquent en hommage aux immenses « 3 B : Bach, Beethoven, Brahms ». Si Bach et ses sonates pour violon et clavecin ne sont plus à présenter, la sonate dite « à Kreutzer » de Beethoven avec sa fougue virtuose et son écriture osée fut mal accueillie en son temps, considérant que Beethoven avait poussé le bouchon trop loin : l’avenir dira tout le contraire car elle est devenue la plus célèbre des 10 sonates qu’il a écrites pour violon et piano, alors que Kreutzer lui-même ne voulut jamais la jouer !

Quant à la 3ème sonate de Brahms, elle révèle une grandeur affirmative et ambitieuse avec ses 4 mouvements, où le compositeur y révèle une fois de plus tout son talent, sa perfection d’écriture, et une grande originalité parfois énigmatique qui ne cesse de surprendre encore.

+33 2 98 00 89 99

L’Instant en Duo, ensemble constitué depuis 2006 de Laurence Allix au piano et Jean-Marie Lions au violon vous propose un concert avec : – la 1ère sonate de Bach BWV 1014, – la 9ème sonate de Beethoven « à Kreutzer » op. 47, – et la 3ème sonate de Brahms op. 108.

Un programme conséquent en hommage aux immenses « 3 B : Bach, Beethoven, Brahms ». Si Bach et ses sonates pour violon et clavecin ne sont plus à présenter, la sonate dite « à Kreutzer » de Beethoven avec sa fougue virtuose et son écriture osée fut mal accueillie en son temps, considérant que Beethoven avait poussé le bouchon trop loin : l’avenir dira tout le contraire car elle est devenue la plus célèbre des 10 sonates qu’il a écrites pour violon et piano, alors que Kreutzer lui-même ne voulut jamais la jouer !

Quant à la 3ème sonate de Brahms, elle révèle une grandeur affirmative et ambitieuse avec ses 4 mouvements, où le compositeur y révèle une fois de plus tout son talent, sa perfection d’écriture, et une grande originalité parfois énigmatique qui ne cesse de surprendre encore.

dernière mise à jour : 2021-10-19 par