Laurent Cavalié + Horla – Saison Nouveau Pavillon Centre Baptiste Marcet, 3 décembre 2020-3 décembre 2020, Bouguenais.

2020-12-03 Compte tenu du contexte sanitaire, le Nouveau Pavillon a dû revoir son mode de fonctionnement pour pouvoir vous accueillir dans les meilleures conditions possibles. Pour les concerts de septembre à décembre 2020, vous sont proposées des soirées (début de concert entre 19h30 et 21h) pour lesquelles l’horaire final vous sera communiqué après réservation de vos places., 15 jours en amont du concert. Le mode de fonctionnement habituel devrait être repris à partir du mois de janvier 2021.
Horaire :
Gratuit : non 9 € à 16 €Réservations : 07 69 95 22 83 ou sur lenouveaupavillon.com  Compte tenu du contexte sanitaire, le Nouveau Pavillon a dû revoir son mode de fonctionnement pour pouvoir vous accueillir dans les meilleures conditions possibles. Pour les concerts de septembre à décembre 2020, vous sont proposées des soirées (début de concert entre 19h30 et 21h) pour lesquelles l’horaire final vous sera communiqué après réservation de vos places., 15 jours en amont du concert. Le mode de fonctionnement habituel devrait être repris à partir du mois de janvier 2021.

Concerts. Laurent Cavalié – « Mon ombra e ieu » : Depuis plus de 20 ans, Laurent Cavalié est un acteur incontournable de la culture du Languedoc (Du Bartas, direction artistique de la Mal Coiffée…). Chanteur, multi-instrumentiste, sachant se glisser habilement dans la peau du conteur, l’artiste évoque dans ce concert solo ses sentiments personnels, des lieux qui lui sont chers, mais aussi une certaine mythologie languedocienne. S’appuyant sur des grands poètes de cette région, il ne s’interdit cependant pas de nous proposer sa propre écriture, à la fois exigeante et résolument populaire.> Laurent Cavalié : Chant, accordéons, percussions, instrument à cordes  Horla : L’une a plongé violoncelle au dos dans les musiques populaires des Balkans et du Moyen-Orient. Elle est une des rares Françaises à jouer de la gadulka. L’autre a grandi au son du banjo 5 cordes et du bluegrass des bas-fonds britanniques. Ces parcours contrastés se croisent autour du répertoire de Skip James, musicien américain méconnu, ayant laissé pour seul héritage une trentaine de chansons de blues fascinantes. Le concert est une dentelle instrumentale et vocale, où la complicité des artistes appuie un propos musical d’une grande précision ; un moment rare en perspective.> Pauline Willerval : Chant, gadulka, violoncelle – Jack Titley : Chant, banjo

Centre Baptiste Marcet Rue Célestin Freinet Bouguenais