Visite commentée du Palais Épiscopal et de l’Hôtel de Saxe Palais épiscopal de Strasbourg, 17 septembre 2021 10:00, Strasbourg.

Journée du patrimoine 2021 Palais épiscopal de Strasbourg. Gratuit|Sur inscription visite.palaisepiscopal.67@gmail.com
17 – 19 septembre

Visite commentée du Palais Épiscopal et de l’Hôtel de Saxe

*

Ces deux palais du XVIIIe ouvrent leurs portes exceptionnellement. Pour la première fois, une visite commentée est proposée aux enfants de 7 à 10 ans.

Les visites guidées du vendredi sont réservées au public scolaire dans le cadre de l’opération « Levez les yeux ! ». Un support papier servant de guide sera fourni.

Les visites spécialement créées pour les enfants auront lieu le week-end à 10h30 et 14h.

*
vendredi 17 septembre – 10h00 à 11h00
vendredi 17 septembre – 14h30 à 15h30
samedi 18 septembre – 09h00 à 10h00
samedi 18 septembre – 10h30 à 11h30
samedi 18 septembre – 12h00 à 13h00
samedi 18 septembre – 14h00 à 15h00
samedi 18 septembre – 15h30 à 16h30
dimanche 19 septembre – 10h30 à 11h30
dimanche 19 septembre – 12h00 à 13h00
dimanche 19 septembre – 14h00 à 15h00
dimanche 19 septembre – 15h30 à 16h30
*
Gratuit. Réservation obligatoire. Inscription ouverte dès le 1er septembre. Groupe de 15 personnes maximum. Visites pour les enfants : samedi et dimanche à 10h30 et 14h. Durée : 1h.


Palais épiscopal de Strasbourg 3 rue du Parchemin, 67000 Strasbourg Strasbourg 67073 Krutenau Bas-Rhin
https://cibul.s3.amazonaws.com/location69911601.jpg
Palais Épiscopal anciennement Hôtel du Grand Doyen.

Avant la Révolution, les évêques logeaient dans le palais reconstruit par le premier Cardinal de Rohan au XVIIIe siècle. Dès 1803, il est envisagé d’affecter l’ancien Hôtel du Grand Doyen au logement de l’évêque concordataire, ce qui demande que l’État le rachète à l’aubergiste Busch. En 1855, Monseigneur Raess prend ses quartiers dans l’ancien Hôtel du Grand Doyen et depuis, tous ses successeurs y ont résidé, jusqu’à ce jour. Cet hôtel citadin, entre cour et jardin, possède un grand escalier qui constitue le principal chef-d’œuvre de la construction. Il est probable que le sculpteur Laurent Leprince ait sculpté les frontons des deux façades, rigoureusement identiques, où figurent des cornes d’abondance. On admire encore la symétrie des façades, avec les fenêtres à petits carreaux et les ferronneries qui les ornent. En revanche, l’ensemble du mobilier, dispersé à la révolution, a été reconstitué au courant du XIXe siècle. La chapelle est ornée d’un beau maître-autel en bois orné de dorures. Les planchers du grand salon sont réalisés dans un style à la Versailles.

Hôtel de Saxe.

Il en est fait mention pour la première fois dès 1228. En 1779, la Princesse Christine de Saxe, abbesse des dames nobles de Remiremont et tante du Roi Louis XVI, achète le bâtiment et le transforme. En 1792, l’immeuble est vendu comme bien national. En 1870, le comte de Malari, secrétaire Général du Préfet y habite. La façade reprend les formules de l’époque Régence adoptées par l’architecte F. Pinot. Il reste de la splendeur passée quelques cheminées, des salles avec boiseries… ainsi que la rampe d’escalier.
Crédits : @MPS Gratuit|Sur inscription @PRTL