Exposition Azimut, une marche photographique du collectif Tendance Floue – Derniers jours d’ouverture Musée Nicéphore Niépce, 17 septembre 2021 09:30, Chalon-sur-Saône.

Journée du patrimoine 2021 Musée Nicéphore Niépce. Gratuit Handicap moteur
17 – 19 septembre

Exposition Azimut, une marche photographique du collectif Tendance Floue – Derniers jours d’ouverture

*

Exposition en partenariat avec Diaphane, dans le cadre des Photaumnales 2020.
AZIMUT
[de l’arabe (as-)simt, le chemin ],
mars – octobre 2017
Une marche photographique
en France

Un vent de liberté souffle sur la photographie française. Las du carcan des commandes, avides de retrouver l’idée d’indépendance à l’origine du collectif Tendance Floue, ses membres décident de prendre la route. Cheminer, battre la campagne, vagabonder dans les villes sans parcours préétabli : nulle autre contrainte que d’avancer un peu chaque jour, transmettre ses impressions par l’image et les mots, puis passer le relais. Plus qu’une parenthèse, c’est une fenêtre ouverte que s’offrent là les photographes.

Tendance Floue a alors un peu plus de 25 ans. À hauteur d’homme, un quart de siècle. Un âge charnière où convergent maturité et liberté. Tout est possible : s’émanciper et parcourir le monde, définir et s’approprier un territoire, seul ou avec des amis. Alors, les membres du collectif convient d’autres photographes à partager l’expérience de la route avec eux. Avec Azimut, le collectif et la liberté prennent tout leur sens. L’un devient l’écho de l’autre.

La situation créée est totalement inédite : une marche relais de six mois, à laquelle prendront part quinze membres du groupe ainsi que seize photographes invités.

Aller sans but est le trait commun de l’aventure. Si le chemin est accessoire et la destination sans importance, restituer l’Azimut est la règle acceptée par tous. Un carnet Moleskine recueillant les notes est transmis de la main à la main comme un bâton de relais et constitue un fil rouge entre les photographes.

Être en marche ici c’est savoir s’arrêter pour écrire, commenter, exprimer ses angoisses, partager ses rencontres et parfois consigner ses rêves. Le chemin se raconte en photographies et en mots. Les réseaux sociaux sont les témoins quotidiens de leur avancée : chaque jour une photographie est publiée sur un fil Instagram et commentée par son auteur. Des cahiers auto publiés, quasi en temps réel, participent au partage et ancrent le projet dans sa temporalité.

Quand tant semble avoir été dit sur le paysage français en photographie, de la Mission héliographique [dès 1851] à France Territoire Liquide [2017] en passant par la DATAR [1984], et sans attendre la prochaine campagne du genre, Tendance Floue réinvente la méthode et sort des sentiers battus. Libre à chacun de trouver son chemin, au propre comme au figuré. Ou, pourquoi pas, se perdre et se rejoindre pour tracer peu à peu une cartographie instinctive des paysages traversés. Azimut est un regard libre sur le territoire au sens concret du terme, et une exploration d’autant de territoires intimes. Un sillon collectif où s’exprime chaque individualité.

Commissariat :
Anne-Céline Borey, Sylvain Besson, musée Nicéphore Niépce

Exposition en partenariat avec Diaphane, dans le cadre des Photaumnales 2020.

*
vendredi 17 septembre – 09h30 à 11h45
vendredi 17 septembre – 14h00 à 17h45
samedi 18 septembre – 10h00 à 19h00
dimanche 19 septembre – 10h00 à 19h00
*
Entrée libre. Les conditions d’accueil peuvent se voir modifiées en fonction de la situation sanitaire.


Musée Nicéphore Niépce Hôtel des Messageries Royales 28 quai des Messageries 71100 Chalon-sur-Saône Chalon-sur-Saône 71100 Saône-et-Loire
https://cibul.s3.amazonaws.com/location81686368.18166.jpg 03 85 48 41 98 http://www.museeniepce.com
Fondé en 1974 à Chalon-sur-Saône, ville de naissance de l’inventeur de la photographie, le musée Nicéphore Niépce a constitué en près de trente cinq ans d’existence, l’une des collections photographiques les plus originales en Europe. Des premières héliographies de Nicéphore Niépce aux technologies numériques, cette collection de plus de trois millions d’images raconte les multiples histoires de la photographie dans son aventure esthétique et documentaire, mais aussi dans ses usages populaires et commerciaux. Le musée se donne pour mission d’établir un rapport entre les inventeurs, les pionniers et les créateurs d’aujourd’hui et tourne sa réflexion vers l’analyse de l’image dans une acceptation plus globale : ses applications, ses effets, ses codes. Des dispositifs interactifs et des films pédagogiques visent à replacer le public au centre du discours. Le spectateur manipule virtuellement des appareils, plonge au cœur des expériences de Nicéphore Niépce, se situe dans les différents univers intimes, commerciaux, professionnels des pratiques photographiques. Les pièces muséographiques utilisant les nouvelles technologies de l’image et le site internet favorisent l’accès de tous aux activités du musée. Des projets éducatifs, des conférences, des stages nationaux ou internationaux inscrivent le musée dans son rôle formateur. Lieu de visite, de conservation et d’exposition, le musée Nicéphore Niépce est également, grâce à son laboratoire photographique, un centre de production d’images contemporaines et de création artistique reconnu. Il sait conjuguer le respect de la conservation à l’étude précise des fonds conservés et à la présentation renouvelée de ses collections (plus de 80 000 photographies ou objets des collections numérisés, une base de données riche de près de 300 000 références).
Crédits : (c) Léa Habourdin Gratuit