“Raconter et représenter la seconde Guerre mondiale” Musée de la déportation et de la résistance, 18 septembre 2021 10:00, Tarbes.

Journée du patrimoine 2021 Musée de la déportation et de la résistance. Gratuit
18 et 19 septembre

“Raconter et représenter la seconde Guerre mondiale”

*

Faites une pause lecture pendant vos Journées européennes du Patrimoine avec une exposition qui se lit !

En parallèle de la constitution d’un fonds Jeunesse dans la bibliothèque du musée de la Déportation, une exposition est née.
Ce support pédagogique vient valoriser les artistes qui ont déployé une multitude de formes de récit et de mise en images consacrées à la Seconde Guerre mondiale.

À destination du large lectorat des livres Jeunesse (soit de 6 à 18 ans), de leurs familles et des amateurs d’ouvrages illustrés, l’exposition propose aux publics de parfaire leurs connaissances littéraires et artistiques ou de se remémorer les grands classiques de Pef et Daeninckx, Ungerer, Spiegelman ou bien encore Tardi.
L’exposition dispose d’un coin-lecture à destination des lecteurs de tous âges.

*
samedi 18 septembre – 10h00 à 12h00
samedi 18 septembre – 14h00 à 18h00
dimanche 19 septembre – 10h00 à 12h00
dimanche 19 septembre – 14h00 à 18h00
*
Dans la limite de la jauge requise


Musée de la déportation et de la résistance 63 rue Georges Lassalle, 65000 Tarbes Tarbes 65000 Sainte-Anne Hautes-Pyrénées
05 62 51 11 60 http://www.tarbes.fr
Créé à l’origine par les 18 associations locales d’anciens combattants résistants ou déportés, le musée, inauguré en 1989 dans une ancienne école, affiche les souvenirs collectés par les protagonistes eux-mêmes. Lieu de mémoire, cette institution demeure sensible par les thèmes abordés, la résistance et la déportation, et surtout par la présence active des témoins de cette histoire. Le musée se propose aujourd’hui de poursuivre et développer les missions que s’étaient fixées les fondateurs : faire connaître aux générations présentes et futures les actions menées par la résistance et le drame de la déportation, conserver la mémoire de ceux qui ont par leur sacrifice contribué à la liberté, développer un centre d’étude et de documentation. Des recherches en cours devraient éclairer l’action fondamentale des réseaux de passeurs dans les Pyrénées et leurs relations avec les réseaux espagnols.
Crédits : © Musée de la Déportation et de la Résistance – Mairie de Tarbes Gratuit