Les Jardins de la Muette Les Jardins de La Muette à Largny sur Automne, 17 septembre 2021 12:00, Largny-sur-Automne.

Journée du patrimoine 2021 Les Jardins de La Muette à Largny sur Automne. Tarif préférentiel lesjardinsdelamuette@orange.fr
17 – 19 septembre

Les Jardins de la Muette

*

Nous sommes heureux de vous accueillir aux « Jardins de La Muette » qui s’épanouissent dans un parc clos de murs de près de trois hectares. Ils bénéficient du label « Jardin Remarquable » délivré par le Ministère de la Culture (six jardins sont ainsi labellisés dans le département de l’Aisne) et sont compris dans un périmètre inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en décembre 2004 (murs, pavillons, portail, tours, pigeonnier).

Le charme du lieu réside dans l’implantation dominante du bâtiment principal et de ses jardins, et dans la remarquable succession de ses murs, qui sont à la fois : enceintes, murs de soutènement pour des jardins en terrasse et murs de clôture du domaine. Cet aménagement défensif qui remonte au Moyen Age, époque où le château de la Muette contrôlait fermement une route importante et a perduré pendant les troubles politiques et religieux du XVIème siècle, est assez peu fréquent dans la région, exception faite évidemment des forteresses royales et princières implantées dans le Valois.

Le parc de la Muette, quoique structuré par des interventions successives, principalement depuis le XVIème siècle, offre un ensemble cohérent, agréable et équilibré. Son caractère de jardin paysager, entre terrasses successives de pelouses (influence anglaise) et broderie (influence française), offre des points de vue et des ambiances à mettre en relation directe avec les éléments d’architecture du lieu.

Quelques pages d’histoire !

Au moment où François 1er finissait de construire le Château de Villers-Cotterêts, son capitaine des chasses, Jacques de Longueval, faisait ériger ce petit manoir sur l’emplacement d’un fief dépendant des Comtes de Crépy déjà dénommé La Muette. Ce nom de La Muette un lien avec la chasse. Il peut signifier « la meute » ou le lieu où l’on conservait les mues du grand gibier.

Ce manoir passe par les femmes, des Longueval à la famille des Marquis de Condren, qui en seront propriétaires pendant deux siècles.

Au XVIIIème siècle, une marquise de Condren endetta sa famille pour agrandir le manoir en vue d’en faire un château. Par manque de moyens, cette extension fut mal construite et ruina définitivement cette famille. Son fils dut se résoudre à vendre La Muette en 1793 à Jacques Conseil. Celui-ci, fort riche, était Curé de Largny, maire en 1814 et oncle d’Alexandre Dumas.

Sa nièce, Madame de Ryan, hérita de La Muette qu’elle vendit en plusieurs lots. La construction du XVIIIème fut démolie et les locaux subsistants furent divisés et affectés à un usage agricole. A la fin du XIXème siècle, la propriété fut rachetée par la famille Mongin qui la réunifia en grande partie.

Monsieur et Madame André Moreau-Néret en firent l’acquisition en 1951 et cette propriété appartient aujourd’hui à leurs petits-enfants, Nicolas et Laurence Vivant.

Bienvenue à La Muette

On accède aux jardins par une grille de réalisation récente. Sur la droite, d’anciens bâtiments à usage probablement agricole, récemment rénovés, jouxtent le pigeonnier du XVIème siècle.

En face, l’allée de marronniers (dans l’axe de l’église de Largny), mène à un beau portail réalisé probablement au XVIIIème siècle, lors des travaux d’agrandissement visant à transformer ce qui était un charmant et modeste manoir en « château ». Aux extrémités du mur qui encadre ce portail, deux petits pavillons d’ornement.

Vers la vallée, derrière la belle allée de tilleuls, un mur remarquable du XVIème siècle qui forme une terrasse dominant la vallée de l’Automne et offre une belle vue sur la forêt de Villers-Cotterêts.

En revenant vers la maison, un joli pavillon érigé au XIXème siècle, abrite l’entrée de la cave. Au-delà, une tour du XVIème siècle domine la route de la vallée de l’Automne.

Quant à la maison, sa partie centrale est du XVIème siècle. Il reste un agrandissement du XVIIIème siècle du corps de logis principal. Le petit retour qui longe la route d’accès est du XIXème siècle.

La grande tour carrée, qui fait partie de l’habitation et dont les pièces du rez-de-chaussée et du premier étage sont voûtées en pierre, correspond à l’époque des Longueval. Cette tour est surmontée d’une haute cheminée en pierres et briques. Une partie du corps de logis accolé à cette tour, qui comporte également une salle voûtée en pierre, date aussi du XVIème siècle.

On doit dater également du XVIème siècle, la petite tour carrée qui surplombe la route de la vallée de l’Automne. Elle est d’une grande hauteur et dotée de plusieurs meurtrières à mousquets. Celles-ci comportent, à l’intérieur du mur, d’étroites chambres rondes, destinées à empêcher que la fumée de la poudre ne revienne sur les tireurs ; l’évolution de ces armes à feu permit de ne plus avoir recours à ce genre de précautions dès la fin du XVIème siècle.

Une visite du rez-de-chaussée de la maison peut être envisagée, sur réservation uniquement auprès des propriétaires par email : lesjardinsdelamuette@orange.fr

*
vendredi 17 septembre – 12h00 à 18h00
samedi 18 septembre – 12h00 à 18h00
dimanche 19 septembre – 12h00 à 18h00
*
Entrée payante à partir de midi. Fermeture de la grille à 18h00. L’espace est suffisamment grand pour ne pas fixer de jauge !


Les Jardins de La Muette à Largny sur Automne 2, rue du Château – 02600 Largny sur Automne Largny-sur-Automne 02600 Aisne
https://cibul.s3.amazonaws.com/location80194396.jpg 06 45 50 84 76 http://www.jardinsdelamuette.com
« Les Jardins de La Muette » s’épanouissent dans un parc clos de murs de près de trois hectares. Ils bénéficient du label « Jardin Remarquable » délivré par le Ministère de la Culture et sont compris dans un périmètre inscrit aux Monuments Historiques en décembre 2004 (murs, pavillons, portail, tours, pigeonnier).

Le charme du lieu réside dans l’implantation dominante du bâtiment principal et de ses jardins, et dans la remarquable succession de ses murs, qui sont à la fois : enceintes, murs de soutènement pour des jardins en terrasse et murs de clôture du domaine. Cet aménagement défensif qui remonte au Moyen Age, époque où le château de la Muette contrôlait fermement une route importante et a perduré pendant les troubles politiques et religieux du XVIème siècle, est assez peu fréquent dans la région, exception faite évidemment des forteresses royales et princières implantées dans le Valois.

Le parc de la Muette, quoique structuré par des interventions successives, principalement depuis le XVIème siècle, offre un ensemble cohérent, agréable et équilibré. Son caractère de jardin paysager, entre terrasses successives de pelouses (influence anglaise) et broderie (influence française), offre des points de vue et des ambiances à mettre en relation directe avec les éléments d’architecture du lieu.
Crédits : Laurence et Nicolas Vivant Tarif préférentiel (photo libre de droits)