Visites guidées : Découvrir l’Hôtel de Marle en détail Hôtel de Marle – Institut suédois, 17 septembre 2021 14:00, Paris.

Journée du patrimoine 2021 Hôtel de Marle – Institut suédois. Gratuit
17 et 18 septembre

Visites guidées : Découvrir l’Hôtel de Marle en détail

*

L’Hôtel de Marle, bijou architectural de la fin du XVIe siècle acquis il y a plus de 50 ans par l’État suédois, présente des détails architecturaux uniques comme son escalier d’honneur, son plafond peint ou ses charpentes en carène renversée « à la Philibert Delorme ».
Des visites spéciales menées par l’association Paris Historique vous permettront de les découvrir.

*
vendredi 17 septembre – 14h00 à 18h00
samedi 18 septembre – 14h00 à 18h00
*
Entrée libre, visites en continu toutes les 20 minutes.


Hôtel de Marle – Institut suédois 11 rue Payenne 75003 Paris Paris 75003 Paris 3e Arrondissement Paris
https://cibul.s3.amazonaws.com/location82299391.jpg 01 44 78 80 20 http://www.institutsuedois.fr
L’Hôtel de Marle abrite le seul centre culturel que possède la Suède à l’étranger. En 1965, le bâtiment alors très délabré a été acquis par l’État suédois. Les travaux de restauration ont été réalisés par les architectes René Duval, Yves de Tonquédec et Claude Charpentier, sous la houlette de la Commission du Vieux Paris. L’Institut suédois, incluant dorénavant l’Institut Tessin, a ouvert ses portes en 1971. L’Hôtel de Marle présente des détails uniques comme ses charpentes en carène renversée, son escalier d’honneur et son plafond peint au premier étage. La façade, le toit et l’escalier d’honneur sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1961. La charpente dite « à la Philibert Delorme » datant de la seconde moitié du XVIe siècle était dans un état de dégradation avancée et fut remplacée à l’identique au moment de la restauration des années 1960. Cette charpente représente un des plus précieux exemples de charpente légère du milieu du XVIe siècle, et sans doute unique à Paris. L’agencement de l’Hôtel de Marle est typique des hôtels particuliers français des XVIIe et XVIIIe siècles ; l’entrée principale donne sur une cour pavée encadrée de deux ailes. Côté sud, la grande entrée et l’escalier d’honneur de 1774 mènent à une salle d’exposition et à l’auditorium. Au premier étage du corps du bâtiment, une exposition permanente présente une sélection de la collection de l’Institut Tessin. On peut aussi y admirer un des plafonds peints les mieux préservés du Marais, découvert lors des travaux de restauration dans les années 1960. Une des poutres de ce plafond porte le monogramme de Christophe Hector de Marle, conseiller au Parlement de Paris et fondateur de l’édifice en 1560.
Crédits : ©Julien Bourgeois Gratuit