A voir : peintures abstraites contemporaines et peintures murales à l’église Église Sainte-Foy, 18 septembre 2021 09:00, Pujols.

Journée du patrimoine 2021 Église Sainte-Foy. Gratuit
18 et 19 septembre

A voir : peintures abstraites contemporaines et peintures murales à l’église

*

Ne manquez pas d’admirer l’exposition de peinture contemporaine organisée dans l’église Sainte-Foy ! Une scénographie audacieuse dans cette église aux remarquables peintures murales du XVIe siècle.

L’exposition met à l’honneur Jean-Baptiste Erzen-Labitrie : « entre abstraction et figuration, axes de ses recherches ».

Une restauration de l’intérieur de l’église s’est achevée en février 2019.

*
samedi 18 septembre – 09h00 à 19h00
dimanche 19 septembre – 09h00 à 19h00
*
Gratuit. Entrée libre.


Église Sainte-Foy 5012 Place Sainte-Foy, 47300 Pujols Pujols 47300 Lot-et-Garonne
https://cibul.s3.amazonaws.com/location94141576.jpg?_ts=1625648721181 05 53 71 54 81 https://www.grand-villeneuvois.fr
Construite à la fin du XVe siècle, cette église, classée Monument Historique, conserve de remarquables peintures murales du XVIe siècle. Une restauration intérieure s’est achevée en février 2019.

L’église est composée d’une nef lambrissée, terminée par un chevet pentagonal. De chaque côté de la nef s’ouvrent deux chapelles. Le mur de clôture, à l’ouest, en arrière d’une petite travée, est surmonté d’un pignon qui s’amortit horizontalement et dans lequel s’ouvre une rangée d’arcades, servant de clocher.

Les moulures prismatiques des arcs de voûtes, leur pénétration dans les supports, les contre-courbes des trilobes qui remplissent le haut des fenêtres, l’application des contreforts aux angles extérieurs, caractérisent la dernière période gothique. Les peintures murales ornent le sanctuaire et la chapelle qui abritait les fonds baptismaux.

Exécutées à la détrempe, les peintures ont été appliquées sur un fond de lait de chaux. Un arbre de Jessé occupe tout le mur ouest de la chapelle, le corps du patriarche en guise de racine. Des phylactères portent les noms des rois issus du patriarche. Tous les personnages sont représentés à mi-corps, de trois quarts, les yeux tournés vers le Messie. La Vierge est seule représentée en pied et debout. Le mur en face représente l’Assomption. Deux autres scènes, effacées, sont également représentées, dont le martyr de Saint-André. Un Christ et des saints ornent le chevet.
Crédits : ©Pays d’art et d’histoire, CAGV Gratuit ©Tomtomawais – sous licence Creative Commons