Visite du Marais de Lambre Centre historique, 18 septembre 2021 09:00, Gerzat.

Journée du patrimoine 2021 Centre historique. Gratuit p.bonnefont@ville-gerzat.fr
18 et 19 septembre

Visite du Marais de Lambre

*

En 1988 ce « marais » était un champ de betteraves, c’est une création totalement humaine dont l’idée et l’esquisse sont nés en 1989 de la volonté et l’engagement de Lionel Feuillas – à l’époque ornithologue- bagueur Muséum d’histoire naturelle, Jean-Sébastien Gascuel agriculteur sur la commune de Gerzat et qui travaillait la parcelle et Philippe Bonnefont, conseiller municipal sous le mandat de Jacques Decorps, Maire.
Pour résumer plantation en 1990 de peupliers pour moitié, autres espèces et strates arbustives pour le reste…. Signature d’une convention de gestion entre mairie de Gerzat et Ligue de protection des Oiseaux Auvergne, le site a été suivi, particulièrement par Alain et Michèle Chareyron gerzatois et membres actifs de la LPO (Ligue de protection des oiseaux).
Puis au fil du temps, création de mares, observatoire, améliorations écologiques, roselières, etc. Ce marais, situé au nord de notre commune (sur 4 hectares), constitue aujourd’hui l’une des rares zones refuges pour la faune et la flore dans ce secteur de la Limagne.
Dès 1995, consciente de l’intérêt de ce site naturel, la LPO Auvergne (Ligue pour la Protection des Oiseaux) avec l’aide de la municipalité, s’est investie dans la restauration d’une zone humide.
Le marais de Lambre est labellisé Espace Naturel Sensible (ENS) d’Initiative Locale par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme depuis octobre 2009.

*
samedi 18 septembre – 09h00 à 11h00
dimanche 19 septembre – 09h00 à 11h00
*
Entrée libre


Centre historique Place de la liberté, Gerzat, 63360, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes Gerzat 63360 Puy-de-Dôme
https://cibul.s3.amazonaws.com/location18258716.jpg 06 62 05 06 42 http://culture.ville-gerzat.fr/
À l’époque médiévale, le bourg de Gerzat était entouré de murailles circulaires renforcées par 9 tours portant chacune le nom de la famille qui en assurait la garde. L’enceinte était bordée de fossés alimentés par le ruisseau du Bédat. Le poisson abondait tellement que la pêche était réglementée. Au XIIIe siècle, les faubourgs se développèrent, suivis par de grands domaines dans la campagne. L’un des plus importants était celui de « Donas vignas », ou la vigne de la Dame (aujourd’hui Donnavignat).
Crédits : ©Dominique Mouton Gratuit © AlainMAZERON