Chargement Évènements

La céramique figurée du sanctuaire de Masseria Petrulla (Héraclea-Policoro) INHA, Galerie Colbert, salle Walter Benjamin Paris

La céramique figurée du sanctuaire de Masseria Petrulla (Héraclea-Policoro) INHA

La céramique figurée du sanctuaire de Masseria Petrulla (Héraclea-Policoro) INHA, Galerie Colbert, salle Walter Benjamin Paris, mardi 5 mars 2024.

La céramique figurée du sanctuaire de Masseria Petrulla (Héraclea-Policoro) Mardi 5 mars 2024, 14h00 INHA, Galerie Colbert, salle Walter Benjamin

Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
Début : 2024-03-05T14:00:00+01:00 – 2024-03-05T16:00:00+01:00
Fin : 2024-03-05T14:00:00+01:00 – 2024-03-05T16:00:00+01:00

Fondée par Tarente en 433-432 av. J.-C., la cité d’Héraclea a été considérée un temps comme le premier centre de production colonial de céramique à figures rouges, avant d’être détrônée dans ce rôle par Métaponte. Si les fouilles de la cité et de son territoire ont livré un abondant matériel à figures rouges, la question se pose toujours aujourd’hui de savoir s’il existe, à Héraclea, une production et un langage figuré propres à la cité. L’intervenante mène avec Francesca Silvestrelli (université du Salento, Lecce) un projet d’étude et de publication détaillée des fragments (plus d’un millier) retrouvés dans une fosse du petit sanctuaire rustique de Masseria Petrulla. Ce projet permet de reprendre les questionnements évoqués, et de proposer une première caractérisation de certaines scènes figurées en rapport avec l’attribution aux nymphes de ce lieu de culte.
Intervenante
Martine Denoyelle (INHA)

__
A propos de ce séminaire
Ce séminaire réunit étudiants à partir du master, enseignants et chercheurs qui s’intéressent à l’analyse d’images antiques, grecques et romaines, dans une perspective anthropologique. Comment les images qui nous sont parvenues ont-elles été produites, reçues, vues, regardées, utilisées, en fonction des supports qui les accueillent et les déterminent ? Comment peuventelles être analysées comme des sources à part entière en histoire, histoire de l’art, iconographie, archéologie et anthropologie, en dialogue avec les autres médias et avec les textes, pour comprendre comment les anciens se représentaient, se regardaient, se pensaient dans leur environnement ?
En partenariat avec le laboratoire Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques (ANHIMA)
Comité scientifique
Cécile Colonna (INHA), Nikolina Kéi (ANHIMA), Alain Schnapp (université Paris 1 PanthéonSorbonne, émérite), Marie-Christine Villanueva-Puig (CNRS, émérite), Stéphanie Wyler (ANHIMA ∕ Université Paris Cité)

INHA, Galerie Colbert, salle Walter Benjamin 6 rue des petits champs 75002 Paris Paris 75002 Quartier Vivienne Île-de-France

Peintre de Policoro, Pélikè à figures rouges, Jugement de Pâris, provenant du sanctuaire de Masseria Petrulla, Policoro, Museo della Siritide