Ghada Amer Marseille, 2 décembre 2022, Marseille.

Ghada Amer Musée des Civilisations d’Europe et Méditerranée – Mucem 7 Promenade Robert Laffont Marseille
2022-12-02 – 2023-04-16 Musée des Civilisations d’Europe et Méditerranée – Mucem 7 Promenade Robert Laffont
Marseille Bouches-du-Rhône Marseille

  L’exposition Ghada Amer est la première rétrospective de l’artiste en France. Née au Caire en 1963, Ghada Amer emménage à Nice en 1974 avec ses parents. Quelques dix ans plus tard, elle s’y forme à la Villa Arson, avant de rejoindre l’Institut des hautes études en arts plastiques à Paris. Révoltée par la difficulté de s’affirmer comme peintre dans les années 1980, et a fortiori comme femme peintre, Ghada Amer élabore une œuvre de toiles et d’installations brodées ainsi que de sculptures et de jardins, à travers lesquels la peinture s’affirme progressivement. En 1999, elle est invitée par Harald Szeemann à exposer à la Biennale de Venise, où elle reçoit le prix UNESCO. Depuis 1996, elle vit et travaille à New York.

Dans trois lieux marseillais, la rétrospective réunit les différents modes d’expression plastique de l’artiste franco-égyptienne, depuis ses débuts jusqu’à ses créations les plus récentes.

Au Mucem (fort Saint-Jean) : Ghada Amer. Orient-Occident
Au FRAC Paca : Ghada Amer. Femmes & féminismes
À la chapelle de la Vieille Charité : Ghada Amer sculpteure

Commissaires :
Hélia Paukner, conservatrice responsable du pôle Art contemporain, Mucem
Philippe Dagen, historien de l’art des XXe et XXIe siècles, professeur à l’Université
Paris 1 Panthéon-Sorbonne, critique pour le quotidien Le Monde et commissaire indépendant.

L’exposition Ghada Amer est la première rétrospective de l’artiste en France.

https://www.mucem.org/programme/exposition-et-temps-forts/ghada-amer

L’exposition Ghada Amer est la première rétrospective de l’artiste en France. Née au Caire en 1963, Ghada Amer emménage à Nice en 1974 avec ses parents. Quelques dix ans plus tard, elle s’y forme à la Villa Arson, avant de rejoindre l’Institut des hautes études en arts plastiques à Paris. Révoltée par la difficulté de s’affirmer comme peintre dans les années 1980, et a fortiori comme femme peintre, Ghada Amer élabore une œuvre de toiles et d’installations brodées ainsi que de sculptures et de jardins, à travers lesquels la peinture s’affirme progressivement. En 1999, elle est invitée par Harald Szeemann à exposer à la Biennale de Venise, où elle reçoit le prix UNESCO. Depuis 1996, elle vit et travaille à New York.

Dans trois lieux marseillais, la rétrospective réunit les différents modes d’expression plastique de l’artiste franco-égyptienne, depuis ses débuts jusqu’à ses créations les plus récentes.

Au Mucem (fort Saint-Jean) : Ghada Amer. Orient-Occident
Au FRAC Paca : Ghada Amer. Femmes & féminismes
À la chapelle de la Vieille Charité : Ghada Amer sculpteure

Commissaires :
Hélia Paukner, conservatrice responsable du pôle Art contemporain, Mucem
Philippe Dagen, historien de l’art des XXe et XXIe siècles, professeur à l’Université
Paris 1 Panthéon-Sorbonne, critique pour le quotidien Le Monde et commissaire indépendant.

Musée des Civilisations d’Europe et Méditerranée – Mucem 7 Promenade Robert Laffont Marseille
dernière mise à jour : 2022-01-18 par