Festival Môm’art – Le petit Phil Rouge, 27 octobre 2020-27 octobre 2020, Trégastel.

Festival Môm’art – Le petit Phil Rouge 2020-10-27 – 2020-10-27 Rue des Calculots Bélambra Club’s
Trégastel Côtes d’Armor Trégastel

  Le petit Phil est un enfant solitaire et qui se pose beaucoup de questions. Face à son jeu de cubes, ses pinceaux et ses rêves, il s’interroge : « C’est quoi la vie ? »
Où donc trouver une réponse sinon dans son imaginaire et ses fantasmes d’enfant ?
A la fois petit traité de philosophie et conte burlesque, ce road-movie à trois écritures singulières raconte avec folie et émotion le difficile chemin vers la maturité.
Ce spectacle raconte une histoire à trois voix telle une partition. Chaque artiste apporte son « verbe » en écho et en complément aux deux autres : la musique, la peinture et l’image, la comédie, le jeu et la parole. Le spectacle explique au petit héros que chacun a sa définition de ce qu’est la vie, que la vie de chacun se mesure et s’explique à l’aune de son environnement, de ses priorités, de ses envies. Pour arriver à cette conclusion, seule l’expérience donne quelques pistes. Laquelle expérience est symbolisée dans le spectacle par la forêt et les diverses rencontres que l’enfant est amené à faire.
Entièrement créées en direct, face aux spectateurs, les peintures sont brutes et nerveuses, et racontent en quelques traits rapides les rêves du Petit Phil, en écho aux mots et à la musique. Une musique de plateau, cinématographique, sensible et romanesque, interprétée à la guitare électrique et qui dialogue avec les mots et la peinture.
A l’instar de la peinture, la musique est recréée à chaque représentation et les boucles réenregistrées en direct. Et comme les 13 cubes, repeints en noir à chaque fois, la musique est effacée en fin de spectacle.
Ainsi, les auteurs entendent conter de façon légère aux enfants une histoire qui se pose des questions, sans doute parce qu’eux s’en posent aussi…

+33 2 96 23 91 47

Le petit Phil est un enfant solitaire et qui se pose beaucoup de questions. Face à son jeu de cubes, ses pinceaux et ses rêves, il s’interroge : « C’est quoi la vie ? »
Où donc trouver une réponse sinon dans son imaginaire et ses fantasmes d’enfant ?
A la fois petit traité de philosophie et conte burlesque, ce road-movie à trois écritures singulières raconte avec folie et émotion le difficile chemin vers la maturité.
Ce spectacle raconte une histoire à trois voix telle une partition. Chaque artiste apporte son « verbe » en écho et en complément aux deux autres : la musique, la peinture et l’image, la comédie, le jeu et la parole. Le spectacle explique au petit héros que chacun a sa définition de ce qu’est la vie, que la vie de chacun se mesure et s’explique à l’aune de son environnement, de ses priorités, de ses envies. Pour arriver à cette conclusion, seule l’expérience donne quelques pistes. Laquelle expérience est symbolisée dans le spectacle par la forêt et les diverses rencontres que l’enfant est amené à faire.
Entièrement créées en direct, face aux spectateurs, les peintures sont brutes et nerveuses, et racontent en quelques traits rapides les rêves du Petit Phil, en écho aux mots et à la musique. Une musique de plateau, cinématographique, sensible et romanesque, interprétée à la guitare électrique et qui dialogue avec les mots et la peinture.
A l’instar de la peinture, la musique est recréée à chaque représentation et les boucles réenregistrées en direct. Et comme les 13 cubes, repeints en noir à chaque fois, la musique est effacée en fin de spectacle.
Ainsi, les auteurs entendent conter de façon légère aux enfants une histoire qui se pose des questions, sans doute parce qu’eux s’en posent aussi…