EYE EYE EYE Voir après le virus et les violences (2015 ► 202?) Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique, 18 mai 2021-18 mai 2021, Lyon.

EYE EYE EYE Voir après le virus et les violences (2015 ► 202?)
Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique, le mardi 18 mai à 00:00
_**EYE EYE EYE**_ —————– **Voir après le virus et les violences (2015 ► 202?)** —————————————————— ### **Parce que nos yeux parlent pour nous** Comment arrivons-nous encore à voir quelque chose dans ce brouillard, cette brume épaisse qui s’est formée autour de nous ? Comment agir et voir ensemble, après toutes les violences que nos yeux ont subies ces dernières années ? Des violences issues autant des attentats terroristes que de l’urgence climatique. Des violences venues aussi des institutions, médiatiques, policières, économiques, accentuées par la pandémie et les confinements successifs qui nous ont éloignés les uns des autres. Devant la fulgurance d’un virus aveuglant, qui nous sidère, nos yeux, nos regards, sont devenus aujourd’hui la marque essentielle de notre présence sociale avec le port généralisé du masque. ### **Des images pour guérir ensemble** Cette exposition numérique, cet atlas découpé en épisodes, pour rester digeste, cherche à donner le temps de penser ce qui nous arrive, en faisant dialoguer des images libres, en mouvement, qui se répondent et résistent entre elles par nature. Des images vivantes, sorties du fleuve de l’histoire de l’art et de l’actualité, montrées au même niveau, qu’elles soient artisanales ou industrielles, écrites ou projetées. Nous parlerons donc de l’oeil, de la menace ou de la liberté qu’il incarne. Nous reviendrons sur les blessures aux yeux, la perte de la vision, mais aussi sur ce qui nous fait devenir spectatrices, spectateurs, comme sur les raisons qui nous poussent à sortir du cadre et à inventer nos propres images. ### **Un musée conjugué au présent** C’est la place des musées, et de ce musée, de réagir au présent. De faire surgir des oeuvres, des figures, des fantômes, pour contrer l’attaque des images qui nous bouchent la vue. Pour essayer d’accompagner une cicatrisation collective, thérapeutique, encore à venir. C’est par la pratique artistique et la création de nouvelles images que la cicatrisation pourra débuter. Une création qui appartient à toutes et tous, qui permet notre émancipation active, qui nous donne la possibilité d’exprimer une photographie complète de nos corps, de nos pensées, des étrangetés aussi, qui nous animent. Voilà le programme. Apprivoiser l’oeil pour sortir de soi et du regard de l’autre, pour donner libre cours à nos désirs, à nos identités. **Textes et commissariat Joseph Belletante** **Assisté de Julie Davasse** **Avec les voix de Camille Varenne et** **Clémence Zakiri Compagnie Lunée l’Ôtre, artistes en résidence**
Aucune
Une exposition numérique en 22 épisodes sur Youtube

Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique 13 rue de la Poulaillerie Lyon Cordeliers Métropole de Lyon


Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2021-05-18T00:00:00 2021-05-18T23:59:00