Exposition « Nuits photographiques en pays Léonard », 12 mai 2021-12 mai 2021, Saint-Pol-de-Léon.

Exposition « Nuits photographiques en pays Léonard » 2021-05-12 – 2021-06-13
Saint-Pol-de-Léon Finistère

  Exposition en extérieur des photographies de Bernard de Kerdrel.
Parvis de la cathédrale, place de la mairie et jardin de l’Evêché.

«Je suis de la grève.
J’aime cet espace, mi-marin, mi-terrestre. Je m’y aventure depuis plus de 50 ans. J’aime y entrainer ceux qui savent y faire attention, ceux qui savent y voir l’incroyable richesse qu’il abrite.
Depuis 7 ans c’est de nuit que je réexplore ces espaces. Véritable redécouverte de lieux que je connais bien.
Appareil photo en pose plus ou moins longue, je cherche les lumières de la nuit.
Ressortent de mes nombreuses virées nocturnes, des clichés de nuits « hautes en couleurs », de « nuits en noir et blanc » de « visions nocturnes » et, saisies à la volée, dans leur furtives chasses, sur les grèves ou dans les chemins qui y mènent les Pipistrelles de « La Compagnie des Ailes de Cuir »
Regroupés ensemble, cette 30aine de photographies forment l’exposition : Nuits photographiques en pays Léonard »

Exposition en extérieur des photographies de Bernard de Kerdrel.
Parvis de la cathédrale, place de la mairie et jardin de l’Evêché.

«Je suis de la grève.
J’aime cet espace, mi-marin, mi-terrestre. Je m’y aventure depuis plus de 50 ans. J’aime y entrainer ceux qui savent y faire attention, ceux qui savent y voir l’incroyable richesse qu’il abrite.
Depuis 7 ans c’est de nuit que je réexplore ces espaces. Véritable redécouverte de lieux que je connais bien.
Appareil photo en pose plus ou moins longue, je cherche les lumières de la nuit.
Ressortent de mes nombreuses virées nocturnes, des clichés de nuits « hautes en couleurs », de « nuits en noir et blanc » de « visions nocturnes » et, saisies à la volée, dans leur furtives chasses, sur les grèves ou dans les chemins qui y mènent les Pipistrelles de « La Compagnie des Ailes de Cuir »
Regroupés ensemble, cette 30aine de photographies forment l’exposition : Nuits photographiques en pays Léonard »