EXPOSITION DE PEINTURES DE CHRISTOPHE COSENTINO Agde, 22 octobre 2021, Agde.

EXPOSITION DE PEINTURES DE CHRISTOPHE COSENTINO 2021-10-22 10:00:00 – 2021-11-25 12:00:00
Agde Hérault

  Depuis 25 ans, le Sétois Christophe Cosentino peint. Sur des volets en bois ou des toiles de jute brutes. En juxtaposant des éclats de céramiques sur ses peintures, il pointe, souligne, éclaire : un détail de fond marin, une paire de chaussure… le relief change la perspective et ouvre une lecture poétique.
Il a 20 ans dans les années 80… côtoie et collabore, à Sète et Paris, avec ceux qui font un courant artistique pas encore nommé à l’époque : celui de “la figuration libre”. Sa peinture est libre, certes, mais pas jetée. Il peint l’allégorie du travail, noblesse de l’effort, solitude de la peine.
Des couleurs lumineuses, des laques monochromes, des situations étranges, des hommes au travail, des linogravures… Le talent de l’artiste s’affirme par la diversité et la richesse de ses créations. Il précise, depuis quelques années, un langage pictural poétique qui lui est propre.
Cosentino n’est pas de ces artistes qui sont toujours là où on les attend. Il faut prendre le temps de découvrir la richesse de son atelier. Ses inspirations, ses techniques, ses formats, ses matériaux réservent toujours de belles surprises. On le croit prisonnier de ses couleurs parfois tonitruantes… il nous offre des portraits voire des “gueules” en noir et blanc d’une incroyable puissance, tracés, marqués, tatoués de rêves et d’histoires de la Vie…
Un regard tourné vers le large mais toujours attentif aux détails, Christophe Cosentino révèle, sous forme de parabole picturale, un grand intérêt pour le devenir de l’être humain tout en captant l’esprit inquiet et tourmenté de notre époque.
Parce que sa curiosité sera éternellement inassouvie, parce qu’il veut se confronter à toutes les techniques, son envie de créer ne souffre aucune borne, parce que tant pis pour les lois du marché, rien ne resserrera son horizon artistique !
Pour son dernier rendez-vous de l’année, l’espace Molière vous invite à découvrir l’univers de cet artiste aussi singulier que l’île d’où il vient.

Depuis 25 ans, le Sétois Christophe Cosentino peint. Sur des volets en bois ou des toiles de jute brutes. En juxtaposant des éclats de céramiques sur ses peintures, il pointe, souligne, éclaire : un détail de fond marin, une paire de chaussure… le relief change la perspective et ouvre une lecture poétique.

direction.culture@ville-agde.fr +33 4 67 94 65 80

Depuis 25 ans, le Sétois Christophe Cosentino peint. Sur des volets en bois ou des toiles de jute brutes. En juxtaposant des éclats de céramiques sur ses peintures, il pointe, souligne, éclaire : un détail de fond marin, une paire de chaussure… le relief change la perspective et ouvre une lecture poétique.
Il a 20 ans dans les années 80… côtoie et collabore, à Sète et Paris, avec ceux qui font un courant artistique pas encore nommé à l’époque : celui de “la figuration libre”. Sa peinture est libre, certes, mais pas jetée. Il peint l’allégorie du travail, noblesse de l’effort, solitude de la peine.
Des couleurs lumineuses, des laques monochromes, des situations étranges, des hommes au travail, des linogravures… Le talent de l’artiste s’affirme par la diversité et la richesse de ses créations. Il précise, depuis quelques années, un langage pictural poétique qui lui est propre.
Cosentino n’est pas de ces artistes qui sont toujours là où on les attend. Il faut prendre le temps de découvrir la richesse de son atelier. Ses inspirations, ses techniques, ses formats, ses matériaux réservent toujours de belles surprises. On le croit prisonnier de ses couleurs parfois tonitruantes… il nous offre des portraits voire des “gueules” en noir et blanc d’une incroyable puissance, tracés, marqués, tatoués de rêves et d’histoires de la Vie…
Un regard tourné vers le large mais toujours attentif aux détails, Christophe Cosentino révèle, sous forme de parabole picturale, un grand intérêt pour le devenir de l’être humain tout en captant l’esprit inquiet et tourmenté de notre époque.
Parce que sa curiosité sera éternellement inassouvie, parce qu’il veut se confronter à toutes les techniques, son envie de créer ne souffre aucune borne, parce que tant pis pour les lois du marché, rien ne resserrera son horizon artistique !
Pour son dernier rendez-vous de l’année, l’espace Molière vous invite à découvrir l’univers de cet artiste aussi singulier que l’île d’où il vient.

dernière mise à jour : 2021-09-09 par