Et pendant ce temps, Simone veille !, 9 mars 2021-9 mars 2021, Port-Jérôme-sur-Seine.

Et pendant ce temps, Simone veille ! 2021-03-09 20:30:00 – 2021-03-09 Notre Dame de gravenchon Les trois colombiers
Port-Jérôme-sur-Seine Seine-Maritime Port-Jérôme-sur-Seine

  Le féminisme peut-il être drôle? C’est tout l’enjeu de ce spectacle. Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée. Sauront-elles transmettre à leur descendance ce goût de liberté? Ce voyage dans le temps est ponctué par les interventions d’une Simone qui veille pour nous rappeler les dates importantes qui ont jalonné cette évolution qui s’est faite à force de combats, de désirs, de doutes et surtout dans la quête d’une égalité hommes / femmes. Aucune revendication, juste un constat et une question : sommes-nous enfin capables d’avancer ensemble ?

Le féminisme peut-il être drôle? C’est tout l’enjeu de ce spectacle. Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée. Sauront-elles transmettre à leur descendance ce goût…

s.burel@pj2s.fr +33 2 35 31 30 43 https://www.3colombiers-gravenchon.fr/theatre/

Le féminisme peut-il être drôle? C’est tout l’enjeu de ce spectacle. Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée. Sauront-elles transmettre à leur descendance ce goût…

Le féminisme peut-il être drôle? C’est tout l’enjeu de ce spectacle. Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée. Sauront-elles transmettre à leur descendance ce goût de liberté? Ce voyage dans le temps est ponctué par les interventions d’une Simone qui veille pour nous rappeler les dates importantes qui ont jalonné cette évolution qui s’est faite à force de combats, de désirs, de doutes et surtout dans la quête d’une égalité hommes / femmes. Aucune revendication, juste un constat et une question : sommes-nous enfin capables d’avancer ensemble ?