[EN LIGNE] Relecture de l’histoire de l’art au DHLab de Yale : PixPlot à BlakeTint En ligne, 13 décembre 2021 13:30, Paris.

En ligne.
Lundi 13 décembre, 13h30

[EN LIGNE] Relecture de l’histoire de l’art au DHLab de Yale : PixPlot à BlakeTint

*

L’Institut national d’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Comité scientifique

Jean-Christophe Carius (INHA), Manuel Charpy (laboratoire InVisu, CNRS/INHA), Antoine Courtin (INHA), Johanna Daniel (INHA), Maud Favre-Rochex (INHA), Dominique Filippi (INHA), Michèle Galdemar (INHA), Johann Gillium (INHA), Juliette Hueber (laboratoire InVisu, CNRS/INHA), Pierre-Yves Laborde (INHA), Bulle Leonetti (laboratoire InVisu, CNRS/INHA), Federico Nurra (INHA), Ludivine Schott (INHA)
_______

A propos de cet atelier

Relecture de l’histoire de l’art au DHLab de Yale : PixPlot à BlakeTint

La numérisation à grande échelle du patrimoine culturel par les galeries, les musées et les bibliothèques a ouvert de nouvelles possibilités d’exploration de milliers d’images pour les chercheurs et les amateurs. Des sites web tels que Gallica et Europeana présentent un énorme corpus de matériel culturel numérisé à parcourir et à explorer. Mais peut-on imaginer des moyens plus innovants d’appréhender ces images qu’une liste ordonnée de résultats de recherche ? Le projet de logiciel libre PixPlot utilise des réseaux neuronaux convolutionnels pour organiser les images par similarité visuelle, créant ainsi des “constellations” de dizaines de milliers d’images. Le poète et peintre William Blake (1757-1827) a imprimé et réimprimé ses “livres enluminés” artisanaux de nombreuses fois au cours de sa vie, utilisant des aquarelles pour apporter des modifications légères ou importantes à chaque plaque. Cet exposé présente et analyse un nouvel outil d’humanités numériques – BlakeTint – qui retrace l’utilisation de la couleur par William Blake à travers son œuvre, en utilisant la quantification des couleurs pour extraire des palettes de couleurs proportionnelles pour chacune des plaques de Blake et en produisant plusieurs visualisations à partir de ces données. Se situant à l’intersection de l’histoire de l’art, de l’histoire du livre et des humanités numériques, ce projet se demande ce que ces trois riches domaines peuvent faire les uns pour les autres.

La séance aura lieu en anglais.

Intervenants
Sarah Weston (université Yale), Peter Leonard (Digital Humanities Lab, université Yale)

_______

Informations pratiques

Lundi 13 décembre
13h30 à 15h
En ligne (lien d’inscription au webinaire Zoom à venir)

En savoir plus

*
lundi 13 décembre – 13h30 à 15h00
*


En ligne 2 rue Vivienne Paris 75002 Paris

Crédits :