Dienstag aus Licht de Stockhausen Philharmonie de Paris – Salle de conférence, 24 octobre 2020 16:30-24 octobre 2020 16:30, Paris.

Le samedi 24 octobre 2020
de 18h30 à 19h15
gratuit

Animées par des musicologues spécialistes du sujet, les CLÉS sont de courtes conférences qui préparent l’esprit et l’oreille à l’écoute d’une œuvre programmée dans le concert qui suit.

Vaste cycle des sept jours de la semaine auquel œuvra Stockhausen de 1977 à 2003, Licht est une somme symbolique, méta-religieuse, une cérémonie ordonnée de sons, de mots, de gestes, de couleurs, de senteurs, de planètes, de thèmes et, comme son titre l’indique, de lumière. En un salut, deux actes et un adieu, la journée du Mardi, intensément rouge, la plus courte de ce cycle, met en scène le conflit de deux forces cosmiques : Michaël, l’archange guerrier terrassant le dragon, dont l’Indo-Iranien Mithra, l’Égyptien Thot, le Grec Hermès ou le Scandinave Thor sont des déclinaisons ; et Lucifer, l’esprit qui nie, refusant le face-à-face avec Dieu, tenant l’homme pour un avorton, tentant de suspendre l’écoulement du temps et ignorant l’amour – il est encore la force des opposés qui ne coïncident pas, le chantre du multiple. En ce terrible Mardi, Ève, la troisième des forces de Licht, ne saurait être que pietà, pleurant au second acte la mort d’un soldat de Michaël. Au cœur d’un tel conflit, que le musicien situait à l’échelle de l’univers, se loge la biographie : de la guerre, de l’invasion, des bombardements et de leurs cruelles explosions, Stockhausen, orphelin en 1945, connaissait la terrestre et tragique réalité.

Après des études à la Sorbonne, à l’EHESS et au Conservatoire de Paris, Laurent Feneyrou est successivement boursier Lavoisier du ministère des Affaires étrangères, conseiller pédagogique à l’Ircam et conseiller musical auprès de la direction de France Culture. Il est actuellement chargé de recherches (CNRS) dans l’équipe « Analyse des pratiques musicales » (STMS – CNRS / Ircam / Université Pierre et Marie Curie). Membre de l’Académie Charles Cros et du Conseil scientifique de la Fondazione Levi (Venise), secrétaire de la Fondation Salabert et de L’Instant donné, et trésorier de l’Association Jean Barraqué, il est l’éditeur d’écrits de Jean Barraqué (2001), Giacomo Manzoni (2006), Luigi Nono (1993 et 2007), Louis Saguer (2010), Salvatore Sciarrino (2012) et Frédéric Durieux (2019). Auteur d’un livre sur Helmut Lachenmann et du Chant de la dissolution (Philharmonie de Paris, 2018), il a également dirigé des ouvrages collectifs sur Bruno Maderna, sur Salvatore Sciarrino, sur l’opéra moderne et contemporain, sur les relations entre musique et politique, sur l’analyse musicale et, avec Nicolas Donin, sur les théories de la composition au xxe siècle. Il est par ailleurs traducteur de littérature triestine.

Philharmonie de Paris – Salle de conférence 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris 5 : Porte de Pantin (182m)
5 : Ourcq (606m)

Contact :
Philharmonie de Paris +33144844484 contact@cite-musique.fr https://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/22017 https://www.facebook.com/PhilharmoniedeParis