Quatre siècles d’histoire au féminin : les annonciades célestes de Joinville (1621-2021) Couvent des annonciades célestes de Joinville, 18 septembre 2021 14:00, Joinville.

Couvent des annonciades célestes de Joinville. Handicap moteur acacjoinville@gmail.com, 06 58 96 88 70
18 septembre – 1 novembre

Quatre siècles d’histoire au féminin : les annonciades célestes de Joinville (1621-2021)

*

Un destin inattendu en Haute-Marne

Rien ne prédisposait les annonciades célestes à faire un jour parler d’elles en Haute-Marne. Fondées en 1604 à Gênes (Italie), ces religieuses vêtues de bleu et de blanc se sont répandues en Europe et sont présentes dans une cinquantaine de villes à la fin du XVIIIe siècle. Elles y ont mené des existences discrètes, dissimulées derrière des grilles et de hauts murs pour mieux s’abîmer dans la prière : une retraite radicale du monde qui a rebuté, intrigué ou fasciné un grand nombre de leurs concitoyens et concitoyennes.
C’est pourtant en Haute-Marne que les annonciades célestes ont laissé, plus qu’ailleurs en France, de nombreuses empreintes et de souvenirs. Tout commence au XVIIe siècle, lorsque trois maisons sont fondées à Joinville (1621), Langres (1623) et Bourmont (1664). Leur histoire aurait pu s’arrêter en 1792, lorsque la Révolution française provoque la fermeture des communautés religieuses et la confiscation de tous leurs biens. Comme dans tant d’autres villes françaises, les annonciades de Joinville, Langres et Bourmont sont dispersées et leurs bâtiments vendus.

Les dernières annonciades célestes de France

Les circonstances ont toutefois permis que Joinville et Langres accueillent les deux seules communautés françaises de l’ordre parvenues à se reconstituer au XIXe siècle. Près de Paris, la communauté de Saint-Denis renaît de ses cendres dès 1802. Mal logées dans des bâtiments dégradés, les sœurs prennent la décision de déménager et acquièrent en 1842 l’ancien prieuré des bénédictines de Joinville pour y écrire une nouvelle page de leur histoire.
À Langres, les annonciades ne sont jamais parties, attendant patiemment des jours meilleurs pour rétablir leur communauté : de 1805 à 1866, elles rachètent morceau par morceau les bâtiments dont elles furent dépossédées, jusqu’à restaurer leur monastère dans son intégralité. Réduites en 1984 à une dizaine de sœurs âgées, elles déménagent à Saint-Loup-sur-Aujon où toutes sont désormais inhumées. L’ordre s’est éteint en France avec la dernière d’entre elles, sœur Marie Éliane Pillon, décédée presque centenaire en janvier 2019.

400 ans d’histoire joinvilloise racontée par des femmes

Présentes à Joinville durant près de quatre siècles, les annonciades célestes ont laissé de nombreuses traces derrière elles. Les bâtiments qu’elles ont édifiés ou transformés, les objets qu’elles ont utilisés et les nombreux écrits qu’elles ont produits permettent de lever le voile sur leur vie quotidienne dont la richesse était insoupçonnée. Les recherches universitaires menées à leurs sujets depuis des années ont permis de retrouver les chroniques des deux communautés joinvilloises qui retracent, année après année, de 1621 à 1968, l’histoire de ces femmes et de celles et ceux qui les côtoyèrent. Ces documents livrent un témoignage féminin rare et inédit de la vie joinvilloise depuis le XVIIe siècle. L’heure est venue de faire connaître ces femmes au plus grand nombre.

L’exposition

A l’occasion du 4e centenaire de l’arrivée des annonciades célestes à Joinville en 1621, l’Association du Couvent des Annonciades Célestes de Joinville (ACACJ) présente une exposition inédite sur l’histoire et la vie quotidienne de ces femmes à Joinville.
Ouverte à l’occasion des Journées du Patrimoine, elle réunit des panneaux explicatifs et illustrés réalisés à partir d’archives inédites de la communauté, un mannequin habillé du costume reconstitué et d’objets ayant appartenu aux religieuses ou fabriqués par elles, provenant de leur couvent joinvillois.

Informations pratiques
Entrée gratuite.
Adresse :
22 avenue Irma Masson 52300 Joinville (entrée par le portail noir, avancer quelques mètres sur le passage carrossable, l’entrée de l’exposition se trouve juste à droite)
Horaires :
Permanence les samedis, dimanches et jours fériés du 18 septembre au 1er novembre 2021, de 14h à 18h ; accès sur rendez-vous en semaine jusqu’au 29 octobre sur rendez-vous au 06 58 96 88 70.

*
samedi 18 septembre – 14h00 à 18h00
dimanche 19 septembre – 14h00 à 18h00
samedi 25 septembre – 14h00 à 18h00
dimanche 26 septembre – 14h00 à 18h00
samedi 2 octobre – 14h00 à 18h00
dimanche 3 octobre – 14h00 à 18h00
samedi 9 octobre – 14h00 à 18h00
dimanche 10 octobre – 14h00 à 18h00
samedi 16 octobre – 14h00 à 18h00
dimanche 17 octobre – 14h00 à 18h00
samedi 23 octobre – 14h00 à 18h00
dimanche 24 octobre – 14h00 à 18h00
samedi 30 octobre – 14h00 à 18h00
dimanche 31 octobre – 14h00 à 18h00
lundi 1er novembre – 14h00 à 18h00
*
Entrée libre et gratuite. Permanence les samedis, dimanches et jours fériés du 18 septembre au 1er novembre 2021, de 14h à 18h ; accès sur rendez-vous en semaine jusqu’au 29 octobre sur rendez-vous au 06 58 96 88 70.


Couvent des annonciades célestes de Joinville 22 avenue Irma Masson Joinville 52300 Haute-Marne

Crédits : Affiche ACACJ. Photographie provenant des archives des annonciades célestes de Langres, milieu du XXe siècle.