Corps de femmes – Chanter nos corps de femmes en chansons Le Hall de la chanson, 18 septembre 2021-18 septembre 2021, Paris.

Corps de femmes – Chanter nos corps de femmes en chansons
du samedi 18 septembre au dimanche 19 septembre à Le Hall de la chanson
**Le Hall de la chanson est heureux d’accueillir trois de ses anciennes ou actuelle artistes-étudiantes du TEC, son école supérieure.** **Faire corps avec Anne Sylvestre** ———————————– Chanter nos corps de femmes en chansons d’Anne Sylvestre Le soir du départ céleste d’Anne Sylvestre était un soir de pleine lune. Ce soir-là, l’envie de célébrer cette femme, de chanter en son honneur et de tracer notre chemin de femmes artistes à la suite du sien est né. Ce soir-là, Anne Sylvestre est, pour sûr, entrée dans la sphère du Matrimoine. Nous sommes toutes les deux chanteuses-comédiennes. Nous nous sommes rencontrées au Hall de la chanson, Centre National du Patrimoine de la Chanson, établissement dans lequel nous travaillons sur différentes créations depuis 2019. De cet endroit est née une rencontre et découverte plus approfondie d’Anne Sylvestre et de ses chansons. Lucie a grandi avec Les Fabulettes, albums qui accompagnaient déjà sa mère. Nos présences au Hall de la chanson nous ont permis de rencontrer de très près Anne Sylvestre aussi bien la Personne que ses Oeuvres. C’est aussi grâce au Hall de la chanson que nous rencontrons d’abord Lillie Daniel (clarinettiste), puis Aurore Daniel (violoncelliste), deux soeurs musiciennes qui trouvent, elles aussi, dans les texte d’Anne Sylvestre comme dans sa musique un écho familier et la voix d’une femme forte. C’est donc tout naturellement que nous leur avons proposé de former ce quatuor pour raconter nos corps de femmes. **Autrice-compositrice-interprète**, Anne Sylvestre connaissait très bien le monde de la chanson. Elle se plaçait dans la lignée des chansons de toiles et des maumariées transmises oralement de femmes en femmes. Parmi les chansons (plus de cinq cents) qu’Anne Sylvestre a écrites, composées et interprétées, beaucoup d’entre elles sont comme un exutoire. Revendiquée féministe, elle plonge dans des sujets difficiles qui l’ont questionnée, gênée, traversée, bousculée, heurtée. Elle est femme et ses 60 années de carrière font d’elle une artiste émancipée et déterminée. En 1973, elle prend la décision de produire ses propres chansons. Anne Sylvestre aussi bien dans ses chansons que dans sa façon d’être et par ses choix de vie pose la question de ce que c’est que d’être femme. En traversant son répertoire, nous avons été troublées par de nombreuses chansons qui racontent le corps de la femme comme un lieu, une maison, un territoire. Et nous souhaiterions mettre en lumière au travers de notre quatuor comment Anne Sylvestre dans ses chansons reconquiert son propre corps, sa maison, sa personne. C’est ce qui nous apparaît dès qu’il est question du corps des femmes. Et le corps des femmes, Anne Sylvestre l’a beaucoup chanté. Nous souhaitons, par ses mots, ses mélodies qui traversent nos corps, nous aussi faire entendre nos voix, ré-explorer, défendre et re-faire nos corps-territoires dans l’espoir de transmettre un peu de la force qu’Anne Sylvestre nous a laissée dans ses chansons.
Places limitées à 120 personnes par représentation
Chanter nos corps de femmes en chansons

Le Hall de la chanson 211 avenue Jean-Jaurès – Pavillon du Charolais 75019 Paris Paris Paris 19e Arrondissement Paris


Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2021-09-18T21:00:00 2021-09-18T21:45:00;2021-09-19T18:30:00 2021-09-19T19:15:00