Contes immoraux partie 1 : Maison mère – Annulé, 26 janvier 2021-26 janvier 2021, Brest.

Contes immoraux partie 1 : Maison mère – Annulé 2021-01-26 – 2021-01-27 Le Quartz 60 Rue du Château
Brest Finistère

  Bâtir, détruire, détruire, bâtir… Tel le mythe de Sisyphe, le premier volet des Contes Immoraux de la performeuse metteuse en scène Phia Ménard déploie sur scène une reconstruction.
En carton et sur mesure. Comme on monte une série de tentes pour réfugiés. Phia Ménard construit en scène, seule, un Parthénon de carton. Étaler, tracer, couper, assembler, poser. Tout semble parfait si ce n’est ce nuage qui s’assombrit au dessus de la scène. Alors, peut-être, un éclair, une légère brise, puis une pluie, voire des trombes d’eau ! Et la construction s’effondre malgré l’énergie déployée pour la sauver. C’est une bouillie, une mélasse dans laquelle les corps sont noyés… et il faut encore tout recommencer.
Du scotch et du carton pour embrasser la matière qu’aime tant Phia Ménard dans une métaphore édifiante d’une Europe inlassablement en reconstruction. Un spectacle saisissant.

Plusieurs représentations sont prévues :
– Mardi 26 janvier à 19h30
– Mercredi 27 janvier à 20h30

+33 2 98 33 95 00 https://www.lequartz.com/Contes-Immoraux-Partie-1-Maison-Mere.html

Bâtir, détruire, détruire, bâtir… Tel le mythe de Sisyphe, le premier volet des Contes Immoraux de la performeuse metteuse en scène Phia Ménard déploie sur scène une reconstruction.
En carton et sur mesure. Comme on monte une série de tentes pour réfugiés. Phia Ménard construit en scène, seule, un Parthénon de carton. Étaler, tracer, couper, assembler, poser. Tout semble parfait si ce n’est ce nuage qui s’assombrit au dessus de la scène. Alors, peut-être, un éclair, une légère brise, puis une pluie, voire des trombes d’eau ! Et la construction s’effondre malgré l’énergie déployée pour la sauver. C’est une bouillie, une mélasse dans laquelle les corps sont noyés… et il faut encore tout recommencer.
Du scotch et du carton pour embrasser la matière qu’aime tant Phia Ménard dans une métaphore édifiante d’une Europe inlassablement en reconstruction. Un spectacle saisissant.

Plusieurs représentations sont prévues :
– Mardi 26 janvier à 19h30
– Mercredi 27 janvier à 20h30