CONFÉRENCE – L’EAU, UN BIEN COMMUN, 27 octobre 2020-27 octobre 2020, Metz.

CONFÉRENCE – L’EAU, UN BIEN COMMUN 2020-10-27 19:00:00 19:00:00 – 2020-10-27 Grand salon de l’Hotel de Ville et internet 1 place d’Armes
Metz Moselle

 

Depuis ces trente dernières années, le droit international fait valoir l’inaliénabilité de l’accès à l’eau potable en promouvant une notion ancienne, celle de bien commun. Celle-ci permettrait de répondre aux défis écologiques, sociaux, économiques et politiques de notre temps. Une administration de l’eau en commun serait le gage d’un accès plus égalitaire à cette ressource, tout en venant contrarier sa marchandisation et la privatisation croissante de ses infrastructures et en favorisant la démocratisation de sa gouvernance. De quoi les communs, présentés comme l’alternative à la fois à l’État et au marché, sont-ils le nom ? Concrètement, l’eau douce peut-elle être considérée comme un bien commun ?

Pauline Bascou est doctorante en sociologie et enseignante à l’Université de Lorraine. Elle est l’auteure d’une thèse sur « Les retenues et cours d’eau en tant que production sociale : transitions de valeurs et tensions de catégorisation de l’environnement à Nancy, Liège et Genève ».

Port du masque obligatoire

+33 800 89 18 91

Depuis ces trente dernières années, le droit international fait valoir l’inaliénabilité de l’accès à l’eau potable en promouvant une notion ancienne, celle de bien commun. Celle-ci permettrait de répondre aux défis écologiques, sociaux, économiques et politiques de notre temps. Une administration de l’eau en commun serait le gage d’un accès plus égalitaire à cette ressource, tout en venant contrarier sa marchandisation et la privatisation croissante de ses infrastructures et en favorisant la démocratisation de sa gouvernance. De quoi les communs, présentés comme l’alternative à la fois à l’État et au marché, sont-ils le nom ? Concrètement, l’eau douce peut-elle être considérée comme un bien commun ?

Pauline Bascou est doctorante en sociologie et enseignante à l’Université de Lorraine. Elle est l’auteure d’une thèse sur « Les retenues et cours d’eau en tant que production sociale : transitions de valeurs et tensions de catégorisation de l’environnement à Nancy, Liège et Genève ».

Port du masque obligatoire

HOTEL DE VILLE