Conférence « Comment les Anciens Egyptiens Firent Reculer le Désert -Cchronique d’un Village Oasien à l’Époque Perse Figeac, 22 octobre 2021, Figeac.

Conférence « Comment les Anciens Egyptiens Firent Reculer le Désert -Cchronique d’un Village Oasien à l’Époque Perse 2021-10-22 18:00:00 18:00:00 – 2021-10-22
Figeac Lot

  Vue du ciel, l’Oasis de Kharga se devine à peine. Mince ruban de verdure, elle s’étire du nord au sud, perdue dans le Sahara égyptien à un peu plus de 150 kilomètres à l’ouest de Thèbes. À son extrémité méridionale se dresse une ligne de buttes gréseuses autrefois gorgées d’eau.
A la fin du VIème siècle av. J.-C., des hommes vinrent y percer de profondes galeries pour y faire sourdre ces eaux captives. C’est ainsi que le site que l’on désigne aujourd’hui sous le nom de ‘Ayn Manâwir commença à accueillir une petite communauté agricole qui parvint à se maintenir là durant près d’un siècle et demi avant, dans les années 370 av. J.-C., les habitants se soient rattrapés par l’aridité et contraints d’évacuer le site. Désertés, temples et maisons retournèrent au sable…

Les Amis du Musée Champollion vous proposent une conférence sur Comment les anciens Egyptiens firent reculer le désert –
chronique d’un village oasien à l’époque perse.
par Damien Agut-Labordère, égyptologue.

amcfigeac@orange.fr +33 6 78 92 61 69

Vue du ciel, l’Oasis de Kharga se devine à peine. Mince ruban de verdure, elle s’étire du nord au sud, perdue dans le Sahara égyptien à un peu plus de 150 kilomètres à l’ouest de Thèbes. À son extrémité méridionale se dresse une ligne de buttes gréseuses autrefois gorgées d’eau.
A la fin du VIème siècle av. J.-C., des hommes vinrent y percer de profondes galeries pour y faire sourdre ces eaux captives. C’est ainsi que le site que l’on désigne aujourd’hui sous le nom de ‘Ayn Manâwir commença à accueillir une petite communauté agricole qui parvint à se maintenir là durant près d’un siècle et demi avant, dans les années 370 av. J.-C., les habitants se soient rattrapés par l’aridité et contraints d’évacuer le site. Désertés, temples et maisons retournèrent au sable…

ass amis du musée champollion

dernière mise à jour : 2021-10-16 par