« Ce que le Père fait est bien fait » Spectacle de pansori par le collectif Ip Koa Son Centre Culturel Coréen, 29 septembre 2021, Paris.

« Ce que le Père fait est bien fait » Spectacle de pansori par le collectif Ip Koa Son
le mercredi 29 septembre à Centre Culturel Coréen
Un paysan part un jour vendre son cheval au marché. En route, il l’échange contre une vache, puis un mouton, puis une oie, puis une poule, et enfin contre un sac de pommes pourries… Le Centre Culturel Coréen propose un conte de Hans Christian Andersen (1805-1875) « Ce que le Père fait est bien fait », présenté sous la forme d’un pansori écrit par le collectif Ip Koa Son. Comparés à ceux d’autres écrivains, les contes d’Andersen se caractérisent par ses personnages et ses décors réalistes abondamment décrits. Les histoires qu’il a écrites traitent de sujets des plus variés, dont le but est à chaque fois de transmettre au lecteur une leçon de vie. Ses contes forment ainsi pour le pansori d’excellentes bases de réécriture, l’association des deux genres donnant une dimension nouvelle à l’histoire d’origine. Comparés à ceux d’autres écrivains, les contes d’Andersen se caractérisent par ses personnages et ses décors réalistes abondamment décrits. Les histoires qu’il a écrites traitent de sujets des plus variés, dont le but est à chaque fois de transmettre au lecteur une leçon de vie. Ses contes forment ainsi pour le pansori d’excellentes bases de réécriture, l’association des deux genres donnant une dimension nouvelle à l’histoire d’origine. Le pansori, tel que nous le connaissons, est une histoire jouée par un chanteur ou une chanteuse (gwangdae) accompagné(e) d’un percussionniste (gosu). Le gosu ponctue le chant par des exclamations ou chuimsae, invitant le public à faire de même. Ces clameurs marquent l’excitation ressentie lors du récit tout en invitant le public à interagir au cours du spectacle. Le collectif Ip Koa Son, composé de musiciens et de chanteuses et chanteurs traditionnels, travaille depuis quelques années à diffuser et transformer le pansori classique au travers de spectacles modernes, tout en conservant les éléments artistiques propres à cet art lyrique typiquement coréen. Dans ce spectacle, le conte d’Andersen, « Ce que le Père fait est bien fait », est adapté à un contexte coréen et nous relate l’histoire d’un couple âgé vivant dans une petite maison en tôle dans la région montagneuse de Taepyeong-ri. Il est transposé en pansori et jallonné de chants folkloriques. La manière dont les instruments et l’histoire s’articulent avec naturel est particulièrement stimulante pour l’imagination du public. En outre, la morale de l’histoire d’Andersen rend le spectacle accessible aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Accompagnée par de nombreux instruments de musique différents, cette création est un ravissement pour les yeux comme pour les oreilles. Réécriture et mise en scène par le collectif Ip Koa Son Lee Seunghee, Lee Dongkeun, chant Lee Hyangha, Kim Hongsik, percussions Manager : Yu Hyunjin **CENTRE CULTUREL** **AUDITORIUM** Réservation fortement conseillée sur [www.coree-culture.org](http://www.coree-culture.org)
Entrée libre sur réservation
Dans le cadre de notre série « À la découverte du pansori », en collaboration avec le festival K-Vox

Centre Culturel Coréen 20 rue la boétie Paris Paris 8e Arrondissement Paris


Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2021-09-29T15:00:00 2021-09-29T16:00:00;2021-09-29T19:00:00 2021-09-29T20:00:00