Catherine Gaudet – répétition publique, 17 juin 2021, Caen.

Catherine Gaudet – répétition publique 2021-06-17 19:00:00 19:00:00 – 2021-06-17 20:00:00 20:00:00 Centre chorégraphique national de Caen en Normandie 13 rue du Carel
Caen Calvados

  Avec Tout est un, la chorégraphe québécoise Catherine Gaudet marque un virage dans son écriture pour affirmer un retour au geste purement dansé.
Catherine Gaudet, dont on verra aussi cette saison L’Affadissement du merveilleux, créé en 2018, s’installe en équipe au studio pour un travail en amont de sa prochaine création. Le titre (provisoire) de cette future pièce pour six danseurs, Tout est un, laisse deviner dans quelle nouvelle direction, plus formelle, moins narrative, s’engage la chorégraphe. Poursuivant sa recherche autour d’états de corps multiples, elle entend explorer ici une écriture du geste et de l’espace méthodique, presque mathématique. Chorégraphe d’une danse sensible chargée d’étrangeté, elle se tourne ici vers une composition basée sur un retour affirmé du geste purement dansé et entend combiner deux démarches considérées comme opposées. 

Avec Tout est un, la chorégraphe québécoise Catherine Gaudet marque un virage dans son écriture pour affirmer un retour au geste purement dansé.

Catherine Gaudet, dont on verra aussi cette saison L’Affadissement du merveilleux, créé en…

https://ccncn.eu/evenement/catherine-gaudet/

Avec Tout est un, la chorégraphe québécoise Catherine Gaudet marque un virage dans son écriture pour affirmer un retour au geste purement dansé.

Catherine Gaudet, dont on verra aussi cette saison L’Affadissement du merveilleux, créé en…

Avec Tout est un, la chorégraphe québécoise Catherine Gaudet marque un virage dans son écriture pour affirmer un retour au geste purement dansé.
Catherine Gaudet, dont on verra aussi cette saison L’Affadissement du merveilleux, créé en 2018, s’installe en équipe au studio pour un travail en amont de sa prochaine création. Le titre (provisoire) de cette future pièce pour six danseurs, Tout est un, laisse deviner dans quelle nouvelle direction, plus formelle, moins narrative, s’engage la chorégraphe. Poursuivant sa recherche autour d’états de corps multiples, elle entend explorer ici une écriture du geste et de l’espace méthodique, presque mathématique. Chorégraphe d’une danse sensible chargée d’étrangeté, elle se tourne ici vers une composition basée sur un retour affirmé du geste purement dansé et entend combiner deux démarches considérées comme opposées.