TRACK Carré, 13 avril 2022 16:30, Saint-Médard-en-Jalles.

Carré. http://www.carrecolonnes.fr
Mercredi 13 avril 2022, 16h30

TRACK

*

Symphonie pour trains électriques
Un circuit géant de trains électriques : ses passages à niveaux, ses aiguillages, ses tunnels et ses ponts. Et sa musique : le cliquetis du démarrage de la locomotive, le chuintement des wagons dans les virages, leur sifflement dans les descentes et le tchou-tchou évidemment ! Imaginez plusieurs trains comme autant d’instruments, le rythme des barrières, levées, baissés, faisant office de baguettes de batterie, ajoutez un musicien-beatbox et vous aurez une petite idée de Track, cet objet sonore et visuel conçu pour les petits par Céline Garnavault, qui émerveillera aussi les grands. Après Block, chef d’œuvre de détournement des boites à vache, Track ouvre une nouvelle voie joueuse à l’éveil des sens.

*
mercredi 13 avril 2022 – 16h30 à 17h30
*
Tarifs sur www.carrecolonnes.fr


Carré Place de la république 33160 Saint-Médard-en-Jalles Saint-Médard-en-Jalles 33160 Gironde
https://cibul.s3.amazonaws.com/location67427725.jpg?_ts=1618474578797 05 57 93 18 93 http://carrecolonnes.fr http://facebook.com/carrecolonnes/
Lieu culturel majeur de la métropole Bordelaise, la Scène nationale Carré-Colonnes propose une programmation curieuse et touche-à-tout avec des spectacles couvre tout le spectre large des arts de la scène et encourage mixité, innovation et découverte. Un savant équilibre entre artistes renommés et projets plus confidentiels sur le plan médiatique (mais non moins excitants).

Depuis 2009, Carré-Colonnes se situe dans les centres villes de Saint-Médard-en-Jalles et de Blanquefort avec la fusion de deux établissements emblématiques de la communauté urbaine de Bordeaux : le Carré des Jalles (Saint-Médard-en-Jalles) et les Colonnes (Blanquefort). Cette union a permis de faire vivre intensément un projet culturel mutualisé, qui rayonne sur l’Aquitaine, et même au-delà, grâce au travail de mise en réseau très appuyé de l’équipe qui s’étend sur l’international.
Crédits : Frédéric Desmesure Pierre Planchenault