Des rêves dans le sable Carré, 2 décembre 2021 18:30, Saint-Médard-en-Jalles.

Carré. http://www.carrecolonnes.fr
Jeudi 2 décembre, 18h30

Des rêves dans le sable

*

Théâtre
durée : 1h
5 ans et +

Main dans la main : la magie réunie du dessin et du conte
Le sable comme matière première artistique, c’est du jamais vu. Lorène Bihorel excelle dans cette discipline d’un genre nouveau : avec une poignée de grains minuscules déposés sur une table lumineuse, elle donne vie, comme par magie, aux personnages fantastiques des contes. Les histoires se dessinent dans des couleurs ambrées et chaudes : un magnifique rossignol, un empereur sous le charme (d’après Le Rossignol et l’Empereur d’Andersen), un marchand égaré dans le désert (d’après les Mille et une nuits), le charmant nez de Cléopâtre (Le neuvième Sphinx de Victor Hugo). Dix histoires mises en musique, avec ou sans paroles, composent ce sublime et inédit voyage.

*
jeudi 2 décembre – 18h30 à 19h30
*
Tarifs sur www.carrecolonnes.fr


Carré Place de la république 33160 Saint-Médard-en-Jalles Saint-Médard-en-Jalles 33160 Gironde
https://cibul.s3.amazonaws.com/location67427725.jpg?_ts=1618474578797 05 57 93 18 93 http://carrecolonnes.fr http://facebook.com/carrecolonnes/
Lieu culturel majeur de la métropole Bordelaise, la Scène nationale Carré-Colonnes propose une programmation curieuse et touche-à-tout avec des spectacles couvre tout le spectre large des arts de la scène et encourage mixité, innovation et découverte. Un savant équilibre entre artistes renommés et projets plus confidentiels sur le plan médiatique (mais non moins excitants).

Depuis 2009, Carré-Colonnes se situe dans les centres villes de Saint-Médard-en-Jalles et de Blanquefort avec la fusion de deux établissements emblématiques de la communauté urbaine de Bordeaux : le Carré des Jalles (Saint-Médard-en-Jalles) et les Colonnes (Blanquefort). Cette union a permis de faire vivre intensément un projet culturel mutualisé, qui rayonne sur l’Aquitaine, et même au-delà, grâce au travail de mise en réseau très appuyé de l’équipe qui s’étend sur l’international.
Crédits : Paul Willis Pierre Planchenault