Brazza Zéro Kilomètre – Musiques du Monde, 23 novembre 2020-23 novembre 2020, Quimper.

Brazza Zéro Kilomètre – Musiques du Monde 2020-11-23 20:00:00 – 2020-11-23 21:15:00
Quimper Finistère

  Trois jazzmen atypiques rencontrent deux artistes africains dans un périple urbain à travers les faubourgs de Brazzaville. Slam, chant, musique et vidéo s’allient à l’artisanat des instruments préparés et détournés pour inventer un univers détonant et généreux. L’histoire ? Deux hommes à Brazzaville. L’un attend l’autre. L’autre n’arrête pas de répondre au premier qu’il est à zéro kilomètre. En jargon local, il n’est plus très loin. Impatience d’un côté tandis que l’autre s’arrête à chaque porte connue, à chaque pote, à chaque nganda (bar) et raconte des histoires, digresse, délire, et tourne ainsi dans la ville. Sur scène, trois musiciens (percussions, violon, violoncelle et électronique), la rappeuse percussionniste Gladys Samba et le comédien Arthur Vé Batoumeni, incarnent cette transe originale, sans frontière, qui puise dans des traditions culturelles fortes. Les instruments africains traditionnels répondent aux instruments modernes tandis que des vidéos immersives sont projetées sur plusieurs écrans installés sur scène. À l’image d’un Godot errant dans les rues de Brazzaville, ce spectacle a été pensé comme une douce transe, faite d’expériences sonores, à laquelle viennent se mêler des histoires, des instantanés, qui sont autant de rencontres fortuites dans le Congo d’aujourd’hui.

Trois jazzmen atypiques rencontrent deux artistes africains dans un périple urbain à travers les faubourgs de Brazzaville. Slam, chant, musique et vidéo s’allient à l’artisanat des instruments préparés et détournés pour inventer un univers détonant et généreux. L’histoire ? Deux hommes à Brazzaville. L’un attend l’autre. L’autre n’arrête pas de répondre au premier qu’il est à zéro kilomètre. En jargon local, il n’est plus très loin. Impatience d’un côté tandis que l’autre s’arrête à chaque porte connue, à chaque pote, à chaque nganda (bar) et raconte des histoires, digresse, délire, et tourne ainsi dans la ville. Sur scène, trois musiciens (percussions, violon, violoncelle et électronique), la rappeuse percussionniste Gladys Samba et le comédien Arthur Vé Batoumeni, incarnent cette transe originale, sans frontière, qui puise dans des traditions culturelles fortes. Les instruments africains traditionnels répondent aux instruments modernes tandis que des vidéos immersives sont projetées sur plusieurs écrans installés sur scène. À l’image d’un Godot errant dans les rues de Brazzaville, ce spectacle a été pensé comme une douce transe, faite d’expériences sonores, à laquelle viennent se mêler des histoires, des instantanés, qui sont autant de rencontres fortuites dans le Congo d’aujourd’hui.