Nuit du Cinéma – Woody Allen, la Cinecittà, Shakespeare… et sa Mégère Artistic Théâtre, 27 novembre 2022, Paris.

Nuit du Cinéma – Woody Allen, la Cinecittà, Shakespeare… et sa Mégère 27 et 28 novembre Artistic Théâtre
Tarif plein : 1 film = 9 € ; Nuit entière = 30 € Tarif réduit (Jeunes -28 ans, intermittents, demandeurs d’emploi) : 1 film = 7 € ; Nuit entière = 25€ La nuit comprend 5 films dont un en entrée libre (Nous nous sommes tant aimés).
À l’Artistic, ancien cinéma devenu théâtre, on essaie de croiser les disciplines. Aux sources de ce spectacle, les influences du cinéma italien, notamment celui des années 50… handicap moteur;handicap auditif mi;hi

Artistic Théâtre 45 rue Richard Lenoir 75011 Paris 11e Arrondissement Paris 75011 Paris Île-de-France

À l’Artistic, ancien cinéma devenu théâtre, on essaie de croiser les disciplines, de les laisser se mêler, se donner écho. La création de La Mégère apprivoisée de Shakespeare par Frédérique Lazarini a marqué l’arrivée sur le plateau du théâtre d’un écran, où une partie de l’histoire est projetée en noir et blanc, les comédiens sur scène dialoguant avec les acteurs du film.
Aux sources de ce spectacle, les influences du cinéma italien, notamment celui des années 50… un prétexte idéal pour cette deuxième nuit du film de l’Artistic dont le fil conducteur sera singulièrement théâtral mais dont les choix devraient aussi séduire les cinéphiles.
Venez, jusqu’au petit matin, en buvant des caffè ristretti, entre panna cotta et amaretti, découvrir ou revoir de grands films italiens (pas si souvent projetés) et un chef d’œuvre de Woody Allen !

19h : La Rose Pourpre du Caire de Woody Allen (1985, 85 minutes) avec Mia Farrow, Jeff Daniels, Danny Aiello, Dianne Wiest, Van Johnson

Aux Etats-Unis, au début des années 30, Cecilia fuit un mari ivrogne et violent et des petits boulots de serveuse. Elle cherche l’oubli dans les salles obscures. Sa vie bascule quand son acteur favori sort de l’écran pour venir la chercher…
Nombreux sont les films où le cinéma est mis en abîme : où d’un écran, scruté à son tour par l’œil de la caméra, sort un personnage qui rejoint la réalité… mais à notre sens celui-là est le plus délicieux qui explore à merveille les deux intrigues, les deux univers (ceux du film et ceux du film dans le film). Lorsqu’on a demandé à Woody Allen pourquoi il n’avait pas rendu la fin heureuse, il a répondu « c’est une fin heureuse « .

20h35 : Misère et Noblesse de Mario Mattoli (1954, 95 minutes) avec Totò, Dolores Palumbo, Sophia Loren

À Naples, au XIXe siècle, Don Felice, écrivain public, et Don Pasquale, photographe, n’ont plus de quoi nourrir leur famille ni payer leur loyer. Le marquis Eugenio leur propose un repas pantagruélique contre leur participation à une vaste imposture.
Si vous ne connaissez pas Totò, c’est l’occasion de le découvrir dans un de ses films emblématiques où l’absurde est poussé à son paroxysme. Et si vous le connaissez, eh bien vous allez être le plus heureux des spectateurs de cinéma. Allongez vos jambes, fermez les yeux et rouvrez-les sur ce joyau de vaudeville à la napolitaine !

22h30 : Le Fanfaron de Dino Risi (1962, 105 minutes) avec Vittorio Gassman, Jean-Louis Trintignant

Bruno, un Méditerranéen très en verve, désinvolte, charmeur et fanfaron, sillonne les rues désertes au volant de sa voiture de sport. Il fait la connaissance de Roberto, un étudiant en droit studieux, timide et complexé qu’il entraîne dans une série d’aventures trépidantes, de Rome à Viareggio…
Film emblématique manifeste du genre de la comédie italienne ? Duo antithétique aussi comique qu’inattendu ? Satire de la société italienne de la fin du boom économique ? On évoquera comme un clin d’œil le klaxon joyeux et arrogant de la Lancia Aurelia : la petite histoire dit d’ailleurs qu’il lança une telle mode en Italie qu’on finit par interdire les klaxons musicaux.

00h45 : Nous nous sommes tant aimés de Ettore Scola (1974, 124 minutes) avec Nino Manfredi, Vittorio Gassman, Stefania Sandrelli, Stefano Satta Flores

Nous voulions changer le monde. Mais le monde nous a changés.
Près de trente ans d’histoire de l’Italie (1944-1974) à travers le destin de trois amis dont les idéaux se heurtent à la vie, à la société, à l’amour… et un hommage aussi à quelques décennies du 7ème art. Il n’est pas que cette réplique qui ait traversé le temps : intact est notre émerveillement devant l’acuité du regard d’Ettore Scola… dont on voudrait encore plusieurs nuits de rétrospectives.

03h20 : La Mégère apprivoisée de Franco Zeffirelli (1967, 122 min) avec Elizabeth Taylor, Richard Burton

Baptista, riche marchand de Padoue, s’est juré de ne marier sa seconde fille, la douce Bianca, courtisée par de nombreux soupirants, qu’après les noces de la première, l’impétueuse et très belle Catarina. Cependant, le caractère épouvantable de cette dernière dissuade un à un tous les prétendants.
Voilà une Mégère bien différente de celle que nous jouons, intime et populaire, et que nous avons située sur une place de village italien où l’on projette les films d’un cinéma ambulant… Celle de Zeffirelli respecte toutes les conventions du genre… et joue de l’effet Élisabeth Taylor et Richard Burton. Un monument somptueux, excessif, pas loin d’un « peplum », par lequel on doit se laisser emporter avec fraîcheur d’âme en mettant son esprit critique en veilleuse… jusqu’au premier métro.


Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2022-11-27T19:00:00+01:00
2022-11-28T05:00:00+01:00

Artistic Théâtre