Danse « La Gardienne » de Maxence Rey de la Compagnie Betula Lenta à l’Abbaye de Maubuisson Abbaye de Maubuisson, 18 septembre 2022, Saint-Ouen-l'Aumône.

Danse « La Gardienne » de Maxence Rey de la Compagnie Betula Lenta à l’Abbaye de Maubuisson Dimanche 18 septembre, 16h30 Abbaye de Maubuisson
Dimanche 18 septembre 2022 à 16h30 / Tout public / Durée : 1h / Gratuit / Renseignements au 01 34 33 85 00 / Sur réservation
Reliée à la nature et aux éléments, « La Gardienne » paraît veiller sur le monde et donner accès aux forêts intérieures de chacun.

Abbaye de Maubuisson Avenue Richard-de-Tour 95310 Saint-Ouen-l’Aumône Saint-Ouen-l’Aumône 95310 Val-d’Oise Île-de-France A15 direction Cergy-Pontoise sortie Saint-Ouen l’Aumône Centre Train depuis gare du Nord ou RER C direction Pontoise, arrêt »Saint-Ouen l’Aumône » puis 10 minutes à pied en suivant la rue Guy-Sourcis
01 34 33 85 00 http://www.valdoise.fr/2013-l-abbaye-de-maubuisson.htm http://www.facebook.com/maubuisson De cette ancienne abbaye cistercienne de femmes (Notre-Dame-La-Royale), fondée par Blanche de Castille, subsistent la grange (bâtiment au volume impressionnant) et une partie du carré claustral (salle capitulaire, parloir, salle des religieuses et latrines). Les salles abbatiales sont voûtées d’ogives, ornées de vitraux et de terre cuite glaçurée verte et jaune. Le parc de 10 hectares présente des vestiges archéologiques et des aménagements hydrauliques anciens. Depuis 2001, l’abbaye médiévale de Maubuisson est dédiée aux arts plastiques et visuels, mis en relation avec le patrimoine architectural. Cette redéfinition de l’abbaye en site d’art contemporain pose la question de l’articulation entre le patrimoine architectural et la création artistique.

Création pour l’espace public

Reliée à la nature et aux éléments, « La Gardienne » paraît veiller sur le monde et donner accès aux forêts intérieures de chacun. Plonger en elle, c’est s’ouvrir aux secrets enfouis, aux métamorphoses intimes et collectives, aux énergies primales ; c’est relier l’humain aux forces invisibles de la Nature ; c’est porter une attention à la fragilité du vivant, à sa magnificence, à la façon dont il se tisse et s’enchevêtre.

Née de la rencontre en 2019 de Maxence Rey avec la sculpture « The Guardian » créée par l’artiste lyonnaise Mina, cette nouvelle création s’inspire de cette figure sculpturale énigmatique, anthropomorphique, poétique et puissante. Maxence Rey lui donne vie, corps, peau et mouvement. Elle l’incarne, l’incorpore et la fait sienne et devient « La Gardienne » qui célèbre la vie.


Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2022-09-18T16:30:00+02:00
2022-09-18T17:30:00+02:00

Pascal Sorel – l’Assemblage de l’Ebauche