"L'évasion d'Adolphe Hitler" de Jacques Robert - Editions du Rocheur

Jacques Robert est l’un des rares Occidentaux – et le seul journaliste allié – à descendre dans le bunker d’Adolf Hitler en mai 1945, quelques jours après son (possible) suicide. De cette expérience, il défendra un demi-siècle plus tard la thèse selon laquelle le Führer ne se serait pas suicidé. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? « Parce que Hitler doit être décédé aujourd’hui, il aurait maintenant 100 ans », répondra-t-il lors de la sortie de son livre en 1989. Un document explosif, coup de poing à la face des l’histoire académique, qui soutient la possibilité d’une évasion d’Adolf Hitler. Aucune preuve concrète n’est fournie, mais l’auteur tisse un canevas de présomptions fort judicieuses et troublantes qui oblige, si ce n’est à remettre en cause la version officielle, tout au moins à y réfléchir.

En 1989, seules les Éditions du Rocher acceptent le manuscrit jugé trop polémique par d’autres. Jacques Robert y relate pourtant une extraordinaire investigation journalistique où rien n’est laissé au hasard. Aucune interprétation, des faits, seulement des faits et les constats qui s’imposent. Le doute prend forme lorsqu’aucun corps, ni ossement, ni cendre n’est retrouvé aux approches du bunker par les soldats russes, à l’exception de ceux de Goebbels et de son épouse. D’Adolf Hitler et Eva Braun : rien.

Graffiti berlinois - Copyright Jérôme Enez-VriadOn y apprend que la thèse du suicide tient au simple témoignage d’un valet de chambre, et que le maréchal Joukov lui-même (chef du contingent soviétique qui a pris Berlin) demanda l’ouverture d’une enquête, précisément afin de savoir si le maître du IIIe Reich était mort ou vivant. À partir de ce constat, l’auteur émet l’éventualité d’une évasion dont le rocambolesque n’a d’égal qu’une argumentation on ne peut plus détaillée.

Journaliste reconnu, écrivain prolixe, scénariste et dialoguiste à succès, Jacques Robert mène une enquête remarquablement documentée au coeur d’un Berlin pilonné par les Russes. Inutile d’être spécialiste pour y comprendre quelque chose. L’Evasion d’Adolf Hitler est un livre clair et accessible, nonobstant les détails de rouages politiques et géopolitiques indispensables à une compréhension objective. La démonstration est saura convaincre. Elle prête à réflexion sur ce qui se serait passé ensuite… après l’évasion… Jacques Robert avait promis d’en dire davantage dans un autre livre. Il est décédé avant.

# # #

L’évasion d’Adolf Hitler de Jacques Robert
Éditions du Rocher,197 pages – Livre épuisé
#

évasion d’Aldolf Hitler : et si le Führer avait emporté sa fureur ailleurs ?

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom