Samedi 17 septembre 2016, salle Cosmao à Lorient, des artistes mobilisés avec les organisateurs du festival Esperanz’A vous invitent à apporter votre contribution citoyenne, à franchir le cap du geste solidaire simple, mais utile. Face à l’urgence, le choix d’Espéranz’A est clair : nous pouvons agir, ici, et nous le faisons, parce que d’autres ailleurs risquent leur vie sur le terrain pour faire savoir l’horreur terroriste dans le quotidien de populations qui ne font pas la une des journaux.

 

Chosir d'être acteur face à l'urgence et se faire plaisir pour mobiliser encore plus

La soirée met à l’affiche Silence Radio dont le premier album sort dans quinze jours et promet une belle moisson de louanges, le Bagad de Lorient, une première depuis la création du festival, Last Morning Soundtrack, une pépite aussi pour les amateurs de son maison, léger, délicat, envoûtant, et Menteiga Batucada, groupe de percussions brésiliennes de Port-Louis (Morbihan)

Avec déjà trois éditions à son actif, l’expérience s’affine, la crédibilité s’installe, mais pas la routine. Le défi à relever s’appuie sur les résultats probants de 2015 : la vie de 600 enfants sauvés au nord Cameroun, une zone occupée depuis deux ans par Boko Haram. Comme l’an dernier, le festival s’autofinance grâce aux sponsors, aux donateurs et à des subventions, de manière à ce que 100% des recettes du concert soient reversées au projet sélectionné et porté par l’association partenaire de l’édition.

De l'éducation à l'alimentation, sauver des vies est l'urgence
De l’éducation à l’alimentation, sauver des vies est l’urgence

Le Festival Esperanz’a a été créé en 2013 pour venir en aide au développement d’une école au Sénégal, dont l’effectif a doublé depuis. Plus de 800 enfants sont scolarisés aujourd’hui dans des conditions favorables à leur réussite et à celle d’autres enfants pour qui ils sont des exemples à suivre. C’est pourquoi en 2015, l’équipe bénévole d’Espéranz’A conduite par Kris Caoudal s’est mise en quête d’une autre cause à soutenir en priorisant l’urgence d’abord, puis la garantie que les fonds parviennent aux intéressés dans leur totalité.

esperanza lorient
Bagad de Lorient

Quelle urgence ? Il n’en manque pas. C’est avec une association locale, « Enfants, avenir du monde », basée à Ploemeur, que le nouveau projet se dessine : . L’objectif partagé en dit long sur l’importance du geste solidaire, mais aussi sur  l’humilité avec laquelle il convient d’agir : sauver 1000 enfants grâce à un programme alimentaire d’urgence. Chacun peut se sentir à l’aise, qu’il soit ou non touché par cette urgence plus qu’une autre, l’important est de se mobiliser et de faire qu’un concert exceptionnel le soit encore quand tout le monde s’en retourne chez soi après avoir fait la fête. Car si l’équipe bénévole se mobilise efficacement pour mettre sur pied, avec les artistes, ce chouette festival et l’autofinancer, elle s’engage aussi toute l’année,  via d’autres actions, dont des conférences et des interventions auprès des scolaires.

festival-solidaire-esperanza-lorientL’essentiel, c’est d’apprendre qu’avec 10 euros seulement, on peut vraiment sauver une vie en Afrique. L’essentiel, c’est de s’adresser à tous, jeunes et moins jeunes, d’où la programmation résolument engagée et en phase avec l’actualité des artistes et leur démarche de création. L’essentiel, c’est d’élargir chaque année d’avantage le réseau de celles et ceux qui reconnaissent dans Esperanz’A leur propre capacité à créer ensemble cette épargne solidaire qui permet de soutenir concrètement des professionnels qui œuvrent loin de nous pour répondre à des besoins cruciaux dans des conditions de violence extrême.

Si vous avez l’occasion d’échanger avec Kris Caoudal, demandez-lui « pourquoi le nord Cameroun ? ». Il vous répondra sans doute que c’est parce qu’il a mis trois jours à se remettre d’un échange de 20′ avec une des figures de l’engagement sur cette zone Boko Haram, un prêtre et médecin français, Christian Aurenche, dont les ennuis de santé ont fini par l’emporter sur son refus de quitter le Cameroun, malgré le danger et son âge avancé.

Il y a des dingues et ces dingues, il faut les aider, car ils sont là où personne d’autre n’oserait aller, même pour sauver la vie d’un enfant. J’appelais pour avoir un échange direct suite au contact avec « Enfants, avenir du monde ». La conviction du bonhomme m’a carrément secoué. il m’a même engueulé quand je lui ai demandé pourquoi il prenait tant de risque pour sa propre vie. J’ai été contaminé par cette force incroyable et touché par l’extraordinaire gentillesse de ce grand monsieur. La situation au nord Cameroun empire. Ca va de soi pour nous tous de continuer cette année sur la voie ouverte en 2015. Espéranz’A reste une action solidaire et festive qui s’inscrit dans l’appui aux professionnels, quelle que soit l’urgence. Nous ne travaillons pas pour une association en particulier, mais pour toutes celles qui offrent les garanties suffisantes que nos recettes sont bien utilisées.

Les fonds collectés samedi 17 septembre 2016 iront donc au Centre de Santé de Tokombéré, dans les montagnes du nord Cameroun, et si ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan, c’est une goutte d’eau qui a toute son importance, ici comme là-bas. Relever les manches pour sauver des vies à distance, en faisant ce que nous pouvons, simplement, sans autre ambition que de le faire bien, c’est déjà relever la tête et faire perdre un peu de terrain à l’indifférence, à l’intolérance, histoire de changer l’ambiance.

Esperanz’a, Festival solidaire, Salle de Cosmao, Lorient, samedi 17 septembre, 20 h, à partir de 7 euros sur réservation, 13 euros sur place

Le festival solidaire (au bénéfice de l’association Enfants Avenir du monde qui soutient les enfants du Nord-Cameroun) met à l’affiche quatre groupes :

The LAST MORNING SOUNDTRACK – Pop Folk – Rennes

Groupe Rennais de pop-folk et son dernier album Promises Of Pale Nights

SILENCE RADIO – Rock – Lorient

MANTEIGA BATUCADA – Percus brésiliennes – Port Louis

BAGAD DE LORIENT

 

Pour réserver, c’est ici 

  • Réservation téléphone : 06. 95. 43. 43. 51 (laissez un message ou envoyez un SMS avec votre nom / nb place)
  • En vous rendant chez les amis d’Esperanz’A qui ont accepté de vendre gracieusement les tickets :
    – Librairie Au vent des mots – 7 rue du Port – Lorient
    – Librairie Sillage – rue de Bretagne – Ploemeur
    – Salon Dessanges – 10 bis Quai des Indes – Lorient

esperanza-festival-solidaire-lorient

****************************

Situation au NORD CAMEROUN – Un contexte préoccupant
Depuis plus de 2 ans, la région de l’extrême Nord Cameroun fait face à une situation très instable en raison de l’insécurité liée aux attaques de la secte islamiste Boko Haram. Dans de nombreux villages, des adultes comme des enfants sont victimes de cette violence. L’activité économique est au point mort, la menace d’une famine plane sur la région. De plus la situation sanitaire s’en trouve très préoccupante. L’insuffisance des offres sanitaires conjuguées à une malnutrition chronique engendrent une situation dramatique : plus de 20 % décèdent avant leur 5e anniversaire. Les causes de cette morbidité sont évidentes : faiblesse des soins apportés à l’enfant, mauvais usage de l’eau, et carences importantes en nutrition.
Le Centre de Promotion de la Santé
Il y a plus de 30 ans a été construit à Tokombéré le Centre de Promotion de la Santé (CPS). L’arrivée du Père Christian Aurenche (prêtre et médecin), a contribué à une forte évolution du CPS, qui fonctionne sur un accueil des patients, mais aussi et surtout par des consultations itinérantes.

Le CPS à une capacité de 132 de lits et assurent les activités suivantes : Hôpital (médecine, chirurgie, maternité, réadaptation fonctionnelle), dispensaire (couvrant l’aire de santé de Tokombéré soit 150.000 personnes), santé publique (effectuées aux villages par les Agents itinérants de l’Hôpital).

Le service de nutrition qui est associé au service de Pédiatrie est un des quatre services hospitaliers du CPS créé il y a 30 ans à Tokombéré. Avec une capacité de 19 lits, il compte 8 personnels, dont un médecin, deux Infirmiers, cinq aides-soignants et auxiliaires sanitaires. À cette équipe s’ajoute 6 mamans bouillis bénévoles qui travaillent au profit des enfants malnutris en lien avec les responsables villageois de la nutrition.
Ce CPS a également son propre Centre de rééducation qui a été beaucoup soutenu ces dernières années par les équipes d’Enfants Avenir du Monde : au-delà de l’apport d’expertise par des kinésithérapeutes, ils ont ainsi contribué au financement d’équipements, à l’appareillage de nombreux enfants handicapés, ainsi qu’au parrainage de plus de 50 jeunes pour leurs études secondaires. Un réseau de soins de santé primaire se met en place dans les villages : plus de 400 correspondants-santé et infirmiers travaillent ensemble pour promouvoir la santé et la prévention des maladies. C’est ainsi aujourd’hui la seule alternative sanitaire à proximité pour les populations.

En participant au festival Esperanz’Africa, vous passerez une soirée exceptionnelle en sauvant en plus un enfant (100 % des recettes financent les projets humanitaires)

L’association Enfants Avenir du Monde
Pour cette 4e édition, nous avons à nouveau choisi comme partenaire cette association bretonne qui œuvre depuis 20 ans en Afrique. Ses réussites à Tokombéré (nord Cameroun) attestent d’une véritable maitrise des besoins de la population de cette zone :
– Financement d’équipements pour le CPS
– Appareillage de nombreux enfants
– Parrainage de + de 50 jeunes (études secondaires)
– Achat moustiquaires & traitements antipaludéens

Esperanz’A : 4e édition du festival solidaire à Lorient le 17 septembre was last modified: février 16th, 2017 by Francoise Ramel

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom