La décision de justice est tombée jeudi 11 mai 2023 : un expert est nommé pour un an afin de déterminer les nuisances ou non causés par la crêperie qui sent trop la crêpe à Erquy (Côtes-d’Armor). Cette affaire ne cessait d’enfler, voire de gonfler, comme une bonne pâte ! La crêperie du Pêcheur a la particularité d’être située en zone pavillonnaire. Un voisin a assigné en justice les patrons en raison « de nuisances sonores et olfactives ». Le tintouin a pris tant d’ampleur que ces derniers ont eu les honneurs du JT de TF1. Désormais, en France, surtout en Bretagne, le torchon brûle entre les différents partisans ! Présentation du conflit sans jeter ni huile ni beurre sur le billig…

Marlène Dupont et Alex Polge, les patrons de la crêperie du Pêcheur, compte désormais des réservations pour plusieurs mois à venir tant le battage médiatique leur ont assuré une publicité extraordinaire, sans compter les quasi 63 000 personnes qui ont signé la pétition en soutien de leur restaurant.

« Tout débute en fin 2019, ma compagne et moi-même décidons de reprendre la succession d’un maitre crepier dans la commune d’Erquy (Cotes d’Armor). Nous avons ouvert après quelques travaux en février pour être confiné 5 semaines après. Nous avons réouvert en juin et avons pu travailler jusqu’en octobre avant de se refaire confiner une deuxième fois. 

Dès là nous recevons un courrier d’un voisin qui se plaint que notre crêperie sent la crêpes, que nous sommes trop bruyants et aussi s’ajoutent quelques détails. Ce voisin se trouve à 10 m de notre établissement (nous ne sommes pas mitoyen).

Nous avons accueilli ce voisin pour discuter des problèmes qu’il rencontre et à la suite de cette échange, nous avons pu mettre en place plusieurs solutions à son égard (nouvel extracteur d’air avec conduit éloignant le moteur à 16 m de chez lui et on a interdit les places de parking de long de sa maison. Coût des travaux 12000€).

Après 8 mois de confinement, on ouvre à nouveau pour une saison de 2021. Encore un courrier de ce voisin mécontent malgré nos efforts. On refait des travaux pour améliorer son confort (on éloigne encore plus notre local plonge). Coût des travaux 5000€. On demande l’avis aux autres voisins qui ne se plaignent pas.

Après 3 mois de fermeture hivernale (notre crêperie est ouverte que 200 jours par an), on ouvre pour la saison 2022 en février. Durant la saison d’été, notre établissement ferme à 23h30 maximum (dernier service 21h30), le reste de la saison,  jamais après 22h et souvent plus tôt. Jamais de concert ni de musique ni d’événement bruyant dans notre crêperie. On demande, à partir de fin juin  à nos saisonniers de se garer à 200m sur un parking public pour éviter les bruits de véhicules à leurs départ. En août, nouveau courrier, ce coup ci d’un avocat, qui nous accuse par le biais de se voisin d être encore trop bruyants.

Nouveau travaux création d une véranda isolée pour couvrir les tables se trouvant au plus près de chez lui (coût des travaux 150000€).

Nouveau courrier d un conciliateur de justice RDV avec lui et le voisin en novembre. Nous proposons de faire poser un silencieux à la hotte (2500€) et de supprimer l’air de jeux pour enfants et expliquons les travaux en cours de la veranda.

Rien n y fait le 10 janvier visite d’huissier de justice, nous sommes assignés en référé devant le tribunal de Saint-Brieuc le 16 février 2023.« 

Prochaine étape donc : l’audience en justice le 16 février 2022. L’avocat du voisin indisposé de la crêperie qui sent trop la crêpe à Erquy précise dans quelles circonstances le dossier a été porté en justice. La crêperie du Pêcheur est assignée en justice par un voisin à cause de nuisances sonores et olfactives, la crêperie étant très proche de sa maison d’habitation (10 mètres). Un expert devrait être commis par le juge en référé afin d’estimer le seuil de l’acceptable en la matière. Reste que la crêperie est restée en vente durant près de 3 ans et que ledit voisin avait eu tout le temps de se manifester afin de demander le changement de destination (commerciale ou même reconversion en habitation) du lieu. Ce qu’il n’a pas fait. Depuis, la crêperie a été rachetée par un couple qui multiplie les travaux d’adaptation pour complaire aux exigences du voisin.

INFORMATIONS

31 rue de plaine Garenne 
22430 ERQUY

+33 6 30 36 36 30

creperquy@gmail.com

La pétition se trouve ici

Article précédentNantes Hyper sensible. Une exposition hyperréaliste au Musée d’Arts
Article suivantRennes. La 16e Rencontre nationale de danse en amateur et répertoire les 3 et 4 juin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici