Vivre d’eau et d’amour ? Ah, ces bons vieux beatniks : ils sont gentils, mais un peu décalés… Et pourtant…

A l’âge de 53 ans, il y a 16 ans, Heidemarie Schwermer a posé un choix radical : ne plus vivre que du troc. Autrement dit, échanger du temps (de travail, de savoir, de compétences diverses et variées) et des objets.

  Elle était partie pour un an d’expérience de de ‘dépollution’, de ‘déconditionnement’, elle en est à sa 16e année et ne souhaite surtout pas revenir en arrière. Un pari devenu réalisation d’une simplicité volontaire et féconde.

Malgré les quolibets de certains, son goût de la liberté devient politique : elle est l’artisan d’un projet intitulé Gib und Nimm (offre et reçois). De plus en plus d’étudiants et de retraités répondent à l’appel. On the road again !

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom