Laissez moi vous poser une question : de quand date la dernière fois où vous avez tenu un stylo dans les mains ? Si cela fait plus d’une semaine ou si vous ne vous en souvenez plus, alors il va vite falloir consulter…

Email, smartphone, ordinateurs, sms, carte bleue, clavier, écran tactile….voilà autant de raison pour qu’après des siècles d’écriture manuscrite, l’humain oublie peu à peu comment se tient un stylo. Vous allez me dire qu’à l’échelle de l’humanité, le stylo est très jeune. Mais qui d’entre vous a couru après un canard pour lui emprunter une plume et écrire un mot à l’ami Pierrot ? Pas plus que vous n’utilisez encore la gravure sur pierre pour en refiler quelques-unes à Moïse.

5ème siècle....
5ème siècle….

La carte postale et le courrier disparaissent, deviennent électroniques et, avec eux, le manuscrit. Sauf dans quelques cas qui deviennent de véritables cauchemars, des tortures dirigées par des professions chez qui on ne soupçonnerait pas de tant de haine à notre endroit. Regardez les notaires : Ils nous forcent à parapher à tour de bras, à recopier des paragraphes entiers en triple ou quadruple exemplaires qui finiront au fond d’archives que personne ne viendra ouvrir. Je soupçonne même la Commission européenne de se venger en appelant à l’ouverture du marché de le vente immobilière à d’autres professions.

Essayez de reproduire ça....

Imaginez maintenant qu’au lieu de papier et de crayon, tout se fasse par tablette et doigt. Même plus de clavier mais des cases, des puces à cocher, des mots à biffer, à couvrir de nos empreintes digitales. Ne riez pas, les brevets sont déjà dans les tiroirs des fabricants de smartphones pour les prochains modèles à venir. La reconnaissance anthropométrique n’a pas un nom glamour mais ils nous en trouveront un… Et bientôt, nous ne sauront peut être plus écrire, aligner des mots mais nous saurons cliquer, appuyer et appuyer encore. Et l’ère de l’écriture ne sera qu’un lointain souvenir, rangée dans un musée avec les civilisations primitives, quai Branly ou ailleurs. Science-fiction, vous croyez ?

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom