mer 25 mai 2022

EARTH HOUR : EXTINCTION DES LUMIÈRES À RENNES

Samedi 26 mars se tient l’événement Earth Hour, une mobilisation citoyenne pour la planète organisée par le WWF. Au cours du week-end, la Ville de Rennes prend part à cette seizième édition en éteignant les lumières d’une trentaine de sites : monuments, places, rues et parcs.

Extinction symbolique des lumières de places, rues et bâtiments

Les sites dont l’extinction des lumières est programmable seront éteints le samedi toute la nuit. Les sites dont l’extinction des lumières n’est pas programmable seront éteints dès le vendredi soir, c’est-à-dire que les lumières resteront éteintes les vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 mars au soir pendant toute la nuit.

Sites et bâtiments dont les éclairages publics seront éteints durant la nuit du 26 au 27 mars :

L’hôtel de Ville ;
L’opéra ;
Le palais Saint Georges ;
L’église Notre Dame ;
La halle Martenot ;
La maison de Suède ;
Le dôme du cimetière Nord ;
La maison verte ;
Place de la communauté (les grands mâts et les projecteurs) ;
Square Hyacinthe Lorette (les projecteurs) ;
Place Sainte-Anne ;
Place Saint-Germain ;
Place du Champ Jacquet (les projecteurs) ;
Place du Parlement de Bretagne (les projecteurs) ;
Place Jeanne D’Arc (les projecteurs) ;
Place de la République (les bibliothèques végétales, les bancs et les bacs à arbres) ;
Place Georges Bernanos (les projecteurs) ;
L’écluse Moulin du Comte ;
L’illumination de la tour Skyline dans le quartier baud-Chardonnet ;
L’œuvre des Frères Bouroullec.

Sites dont les éclairages publics seront éteints durant 3 nuits du 25 au 27 mars :

Esplanade du Général de Gaulle (les projecteurs scéniques) ;
Maison de Suède (la partie raccordée sur l’éclairage public) ;
Maison verte (la partie raccordée sur l’éclairage public) ;
Abords du pole associatif de la Marbaudais ;
L’illumination de la tour Sarah Bernhardt.

Un schéma d’aménagement lumière (Sdal) pour concilier économies d’énergie et protection de la biodiversité

Dans le cadre du Sdal (Schéma directeur d’aménagement lumière), la Ville de Rennes s’est engagée à réduire ses consommations d’énergie de 20 %, dont celle de l’éclairage public. Cet engagement a été renforcé et porté à – 40 % en 2030 dans le cadre du PCAET (Plan Climat Air Energie Territoire) adopté en 2019.

L’extinction est une réponse rapide pour la réalisation d’économie d’énergie avec le matériel existant. En parallèle, la Ville travaille sur sa trame noire, c’est-à-dire des espaces publics dont l’éclairage peut être adapté en fonction de l’usage, notamment grâce aux luminaires LED installés sur le territoire depuis 2015.

Conçu par l’agence Concepto pour le Sdal de la Ville de Rennes en 2012, le concept de trame noire s’appuie sur le principe des trames vertes et bleues. Il s’agit de (re)constituer un réseau écologique à l’échelle d’un territoire. L’usager est associé à la définition des zones à éclairer, à la temporalité et à la couleur de l’éclairage. L’application de ces principes est une alternative à l’extinction complète de l’éclairage public et vise à conserver un bon niveau de service pour les usagers tout en protégeant l’environnement urbain et la biodiversité.

Exemples concrets d’économie d’énergie

À ce jour, 5 561 points lumineux représentant environ 20 % des candélabres de la Ville de Rennes sont éteints au cœur de la nuit (de 1 h à 5 h du dimanche soir au jeudi matin et de 2 h à 5 h du jeudi soir au dimanche matin). Ces points lumineux sont situés dans les zones d’activités (ZA), les zones industrielles (ZI) et secteurs résidentiels (maisons individuelles et petits collectifs).
Depuis 2015, la Ville de Rennes a pris la décision d’installer des luminaires à faible consommation de type LED. Ils permettent de diriger la lumière dirigée de façon précise sur l’espace public et évite d’envoyer la lumière dans les jardins. L’économie d’énergie ainsi réalisée par rapport à l’existant est de l’ordre de 60 % en moyenne. À ce jour, 21 % des points lumineux de la Ville sont équipés de Led.
Sur les axes de circulation, le niveau d’éclairement (LED) est diminué au milieu de la nuit, quand les flux automobiles et leur vitesse baissent. Des économies importantes peuvent ainsi être réalisées tout en maintenant un niveau d’éclairage suffisant pour la sécurité et le confort des différents modes de déplacement.
Dans les cheminements piétons, un travail a été mené sur la détection automatique. Ce dispositif permet de mettre l’éclairage en veille en temps normal (de l’ordre de 20 % de la puissance normale) pour permettre un balisage, et de le monter à 100 % lorsqu’un passant est détecté. Ce dispositif est notamment installé parc du Berry, allée Alfred Jarry, promenade Marc Elder et dans le quartier de Villejean.
Pratique

Lien vers l’évènement : https://weactforgood.com/earthhour/

Rennes
Renneshttps://www.unidivers.fr/category/rennes-bretagne/rennes/
Unidivers, la culture à Rennes, en Bretagne et en France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
15.9 ° C
16 °
14.8 °
72 %
4.1kmh
100 %
mer
16 °
jeu
21 °
ven
21 °
sam
20 °
dim
18 °

Samedi 26 mars se tient l'événement Earth Hour, une mobilisation citoyenne pour la planète organisée par le WWF. Au cours du week-end, la Ville de Rennes prend part à cette seizième édition en éteignant les lumières d'une trentaine de sites : monuments, places, rues et parcs.

Extinction symbolique des lumières de places, rues et bâtiments

Les sites dont l'extinction des lumières est programmable seront éteints le samedi toute la nuit. Les sites dont l'extinction des lumières n'est pas programmable seront éteints dès le vendredi soir, c’est-à-dire que les lumières resteront éteintes les vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 mars au soir pendant toute la nuit.

Sites et bâtiments dont les éclairages publics seront éteints durant la nuit du 26 au 27 mars :

L'hôtel de Ville ;
L'opéra ;
Le palais Saint Georges ;
L'église Notre Dame ;
La halle Martenot ;
La maison de Suède ;
Le dôme du cimetière Nord ;
La maison verte ;
Place de la communauté (les grands mâts et les projecteurs) ;
Square Hyacinthe Lorette (les projecteurs) ;
Place Sainte-Anne ;
Place Saint-Germain ;
Place du Champ Jacquet (les projecteurs) ;
Place du Parlement de Bretagne (les projecteurs) ;
Place Jeanne D'Arc (les projecteurs) ;
Place de la République (les bibliothèques végétales, les bancs et les bacs à arbres) ;
Place Georges Bernanos (les projecteurs) ;
L'écluse Moulin du Comte ;
L'illumination de la tour Skyline dans le quartier baud-Chardonnet ;
L'œuvre des Frères Bouroullec.

Sites dont les éclairages publics seront éteints durant 3 nuits du 25 au 27 mars :

Esplanade du Général de Gaulle (les projecteurs scéniques) ;
Maison de Suède (la partie raccordée sur l'éclairage public) ;
Maison verte (la partie raccordée sur l'éclairage public) ;
Abords du pole associatif de la Marbaudais ;
L'illumination de la tour Sarah Bernhardt.

Un schéma d'aménagement lumière (Sdal) pour concilier économies d'énergie et protection de la biodiversité

Dans le cadre du Sdal (Schéma directeur d'aménagement lumière), la Ville de Rennes s'est engagée à réduire ses consommations d'énergie de 20 %, dont celle de l'éclairage public. Cet engagement a été renforcé et porté à - 40 % en 2030 dans le cadre du PCAET (Plan Climat Air Energie Territoire) adopté en 2019.

L'extinction est une réponse rapide pour la réalisation d'économie d'énergie avec le matériel existant. En parallèle, la Ville travaille sur sa trame noire, c’est-à-dire des espaces publics dont l'éclairage peut être adapté en fonction de l'usage, notamment grâce aux luminaires LED installés sur le territoire depuis 2015.

Conçu par l'agence Concepto pour le Sdal de la Ville de Rennes en 2012, le concept de trame noire s'appuie sur le principe des trames vertes et bleues. Il s'agit de (re)constituer un réseau écologique à l'échelle d'un territoire. L'usager est associé à la définition des zones à éclairer, à la temporalité et à la couleur de l'éclairage. L’application de ces principes est une alternative à l’extinction complète de l'éclairage public et vise à conserver un bon niveau de service pour les usagers tout en protégeant l'environnement urbain et la biodiversité.

Exemples concrets d'économie d'énergie

À ce jour, 5 561 points lumineux représentant environ 20 % des candélabres de la Ville de Rennes sont éteints au cœur de la nuit (de 1 h à 5 h du dimanche soir au jeudi matin et de 2 h à 5 h du jeudi soir au dimanche matin). Ces points lumineux sont situés dans les zones d'activités (ZA), les zones industrielles (ZI) et secteurs résidentiels (maisons individuelles et petits collectifs).
Depuis 2015, la Ville de Rennes a pris la décision d'installer des luminaires à faible consommation de type LED. Ils permettent de diriger la lumière dirigée de façon précise sur l'espace public et évite d'envoyer la lumière dans les jardins. L'économie d'énergie ainsi réalisée par rapport à l'existant est de l'ordre de 60 % en moyenne. À ce jour, 21 % des points lumineux de la Ville sont équipés de Led.
Sur les axes de circulation, le niveau d'éclairement (LED) est diminué au milieu de la nuit, quand les flux automobiles et leur vitesse baissent. Des économies importantes peuvent ainsi être réalisées tout en maintenant un niveau d'éclairage suffisant pour la sécurité et le confort des différents modes de déplacement.
Dans les cheminements piétons, un travail a été mené sur la détection automatique. Ce dispositif permet de mettre l’éclairage en veille en temps normal (de l’ordre de 20 % de la puissance normale) pour permettre un balisage, et de le monter à 100 % lorsqu'un passant est détecté. Ce dispositif est notamment installé parc du Berry, allée Alfred Jarry, promenade Marc Elder et dans le quartier de Villejean.
Pratique

Lien vers l'évènement : https://weactforgood.com/earthhour/