Ancré dans le Paris de la deuxième moitié du XIXe siècle, un passionnant portrait de Nadar, pionnier et maître de l’art photographique.

nadar
Nadar fut le premier grand portraitiste de l’histoire de la photographie, le premier faiseur de célébrités du monde moderne. Les images qu’il nous a laissées ont façonné notre mémoire des géants du XIXe siècle.

Après avoir gagné chichement sa vie en vendant articles et caricatures aux gazettes, Félix Tournachon, dit Nadar, se lance en 1854 dans l’aventure naissante de la photographie. Grâce au prêt d’un ami, il rachète le matériel de Louis Daguerre, et ouvre rue Saint-Lazare son premier atelier. Entre le Paris artistique de la bohème et celui des grands travaux d’Haussmann, tout ce que la capitale compte de personnalités va défiler devant son objectif : George Sand, Victor Hugo, Baudelaire, Sarah Bernhardt, Gérard de Nerval, Jules Verne… Inventeur infatigable, passionné d’aviation avant l’heure, premier photographe aérien, premier photographe à la lumière électrique, précurseur de l’interview télévisée, Nadar n’a cessé de fouiller le progrès et d’y laisser sa patte. Centré sur les années parisiennes du pionnier de l’art photographique, l’élégant portrait que lui consacre Michèle Dominici restitue par un grand choix d’archives, d’effets graphiques et d’animation, l’effervescence d’un monde prêt à entrer dans la modernité.

nadar

« Il y a des gens qui savent voir et d’autres qui ne savent même pas regarder », assurait-il. Après avoir gagné chichement sa vie en vendant articles et caricatures aux gazettes, Félix Tournachon, dit Nadar, se lance en 1854 dans l’aventure naissante de la photographie. Grâce au prêt d’un ami, il rachète le matériel de Louis Daguerre, et ouvre rue Saint-Lazare son premier atelier. Entre le Paris artistique de la bohème et celui des grands travaux d’Haussmann, tout ce que la capitale compte de personnalités va défiler devant son objectif : George Sand, Victor Hugo, Baudelaire, Sarah Bernhardt, Gérard de Nerval, Jules Verne… Centré sur les années parisiennes du pionnier de l’art photographique, l’élégant portrait que lui consacre Michèle Dominici restitue, par un superbe choix d’archives conservées à la Bibliothèque nationale de France – clichés, dessins, journaux –, d’effets graphiques et d’animation, l’effervescence d’un monde prêt à entrer, à la suite de ce visionnaire, dans la modernité.

Nadar, le premier des photographes, un documentaire de Michèle Dominici (2017, 52 min) Auteur : Michèle Dominici et Stéphanie de Saint Marc. Coproduction : ARTE France, Doc en Stock, Bibliothèque Nationale de France. Dates de diffusion : Arte, 11 mars 2018 – 17.35 / 4 avril 2018 – 2.40

nadar

Crédits Photos : Doc en Stock

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom