C’est en 1989 que la première édition de ce Dictionnaire des théâtres parisiens fut proposée au public par les éditions Aux Amateurs de Livres. De retour aujourd’hui, cette somme voit son contenu revu et augmenté afin de devenir la référence incontestable en son domaine. C’est un demi-siècle de vie culturelle qui est donné à parcourir. Et quel travail colossal il a fallu abattre afin d’arriver à  pareil résultat ! Le lecteur s’inclinera sans doute devant une telle prouesse.

La promenade à l’intérieur de cet ouvrage se fait à travers la découverte de salles ou de compagnies des plus obscures aux plus renommées. C’est tout un pan de l’histoire du spectacle qui dresse devant nous. Les mélomanes iront observer de plus près les entrées concernant l’Opéra, l’Opéra-Comique et le Théâtre-Italien. Rien n’est laissé au hasard. La recherche de Nicole Wild a été aussi précise que minutieuse.

Les dates sont présentes, les appellations plus encore et aucun des directeurs qui se sont succédé à la tête de ses vénérables lieux n’est oublié. Il en va de même des répertoires et des chefs d’orchestre. Mais ce n’est pas tout. La précision étant décidément le leitmotiv de cet ouvrage, le lecteur y retrouve également l’ensemble des techniciens qui ont participé à ces aventures : bibliothécaires, maîtres de ballet, décorateurs, machinistes, régisseurs…

Cette précision pourrait laisser croire que Dictionnaire des théâtres parisiens s’avère d’une grande austérité. Il n’en est rien. La lecture de ce bijou n’apportera que plaisir. L’imagination du lecteur vagabondera de contrées  plaisantes en pays apaisants où tout est or et beauté, luxe, calme et volupté.

 

 

Présentation éditeur :

Cette nouvelle édition duDictionnaire des théâtres parisiens, entièrement révisée, complétée et enrichie, couvre désormais la période 1807-1914. À travers plus de 300 notices, l’auteur démêle l’imbroglio des salles, des appellations qui jalonnent l’histoire des grandes institutions, des théâtres secondaires et des entreprises qui virent le jour après la proclamation de la liberté des théâtres en 1864. La consultation de nombreuses archives et de la presse spécialisée a permis, pour chaque établissement, de retracer la chronologie historique, d’évoquer le répertoire, d’établir la liste des directeurs, chefs d’orchestre, maîtres de ballet, décorateurs… Une iconographie abondante et variée, des coupes de théâtres, des plans, des fac-similés et plusieurs autres documents complètent de manière éclairante cet ouvrage de référence.

Dictionnaire des théâtres parisiens (1807-1914) de Nicole Wild, 520 pages, Perpetuum mobile,  oct. 2012, 152,30  €

Extraits :

Théâtre lyrique de la Galerie-Vivienne

Le 2 novembre 1893, Bouvret inaugure le théâtre lyrique de la Galerie-Vivienne. Jusqu’en janvier

1898, il fait représenter des opéras-comiques et des opérettes d’auteurs anciens et contemporains tout en continuant à donner des œuvres dramatiques.

Principaux compositeurs

François-Adrien Boieldieu, Nicolò, Pierre-Alexandre Monsigny, André-Ernest-Modeste Grétry, Egidio Duni, Étienne-Nicolas Méhul, Jean-Jacques Rousseau, Nicolas Dalayrac, Pierre Gaveaux, Ferdinand Hérold, Louis Clapisson, Adolphe Adam, Vincenzo Bellini, Daniel-François-Esprit Auber, Fromental Halévy, Francis Thomé, Ferdinand Poise.

Chef d’orchestre

A. Bénistan.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom