Ah, les fonds sous-marins ! Depuis les temps immémoriaux, ils inspirent des légendes hantées de créatures fantastiques dont la plus sexy est la sirène. L’équipe de Ouistich a plongé dans ce thème pour offrir une expo immersive avec un super canon.

abysses et vous, rennes, photos, piscinesOuistich ! Drôle de nom pour une asso de jeunes professionnels issus d’écoles d’art, de design ou de mode. Leur défi ? Lancer des projets difficilement réalisables sans additionner de multiples compétences… et des fonds conséquents. Pour Des abysses et vous, conduit collectivement depuis deux ans, ils ont initié une collecte avec Ulule, site de financement participatif qui leur a permis de réunir 5000 €.  En outre, de nombreux partenariats ont apporté leur contribution : Ocean 71 (pour le matériel photographique), Green Force (pour le prêt d’éclairage sous-marin), les Ateliers du Vent (matériel technique), et d’autres entreprises dans les domaines de la communication et de l’impression. Publivue les a aidés dans la création et la réalisation de « sarcophages » (sic). Damned, s’agit-il d’un projet égyptomaniaque ? Que nenni ! Cette exposition veut « questionner le spectateur sur son rapport à la mer » et « expérimenter une démarche muséale ludique dans un milieu inhabituel ». Bref, « immerger le spectateur dans tous les sens du terme » à la rencontre de nouvelles espèces abyssales.

« L’idée n’était pas de recopier des espèces existantes, mais de fabriquer une créature mi-femme, mi-poisson » confie Anna Le Reun. La créatrice modéliste a gambergé au niveau des matières pour répondre aux conditions des prises de vue sous l’eau. Beaucoup d’essais et d’astuces avant que Philippe Henry, photographe sous-marin, puisse travailler dans la fosse de plongée de la piscine des Gayeulles. Tout d’abord, dénicher un mannequin capable de poser à 6 m de profondeur, en apnée: ils ont trouvé Jessica Josse, nageuse synchronisée à la plastique magnifique – quel canon !

abysses et vous, rennes, photos, piscinesCe défi artistique et sportif passait aussi par une post-production exceptionnelle et ad hoc, car les photos grand format (1,80 m X 1,20 m) sont apposées au fond des bassins (sans qu’ils soient vidés), protégées par un « sarcophage » de plexi expérimental… et doivent tenir jusqu’au 4 février ! Il ne reste plus au visiteur qu’à enfiler son maillot de bain, son masque et – conseillé – ses palmes pour découvrir ses œuvres d’un genre nouveau. Et en apprécier le meilleur : la palette des reflets et le jeu des miroirs.

Expo itinérante sur les 4 piscines rennaises : Saint-Georges, Villejean, les Gayeulles et Bréquigny : http://ulule.com/abysses/ http://www.ouitisch.com Twitter : #lexposousleau

 

*
Des abysses et vous : Expo subaquatique de photos dans les piscines rennaises ou… le canon à eau

 

 

 

 

mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l’écriture (presse et édition), à l’enseignement (culture générale à l’ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom