Dans le droit fil des rumeurs qui agitaient le Vatican et l’Italie depuis le mois de septembre, le pape Benoît XVI vient d’annoncer sa démission. Le porte-parole de la Curie a précisé que « Le pape renoncera à son ministère à 20h le 28 février. Commencera alors la période de “sede vacante” (siège vacant) » , a précisé le père Federico Lombardi. Une annonce des plus rares dans l’histoire de l’Eglise catholique romaine.
Les raisons invoquées : le manque de forces néccessaire pour diriger l’Église catholique en raison de son âge (85 ans). On ne peut que saluer la grande honnêteté et lucidité de Benoit XVI.
La démission du pape est envisagée comme une possibilité, dans le canon 332 § 2 du Code de Droit Canonique1,2 et le canon 44 § 2 du Code des canons des Églises orientales3,2. La seule condition pour que la démission soit valide est qu’elle soit faite « librement et se manifeste correctement ».

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom