Le très remarqué Our Pop Song Will Never Be Popular avait été suivi de TYJ qui reçu le prix du Public et le troisième prix du Jury d’artistes du concours Danse élargie au Théâtre de la Ville à Paris. Les 11 et 12 octobre, les Pilot Fishes présentent au Triangle leur toute dernière création solos : almanac & C’est confidentiel. À noter sur votre almanach et à partager d’une manière pas du tout confidentielle.

Les Rennais connaissent bien les Pilot Fishes composés des deux danseuses chorégraphes Alina Bilokon et Léa Rault. Encore étudiantes, elles se rencontrent à Lisbonne au début des années 2010. Bientôt elles élaborent des pièces et leurs personnalités très différentes émergent immédiatement. Cette disparité est leur marque de fabrique : elles tirent un malin plaisir à trouver une multitude de points de jonction là où tout devrait les séparer. Elles jouent à conjuguer leur corporéité et leurs gestuelles dissemblables et définissent ainsi une danse singulière.

Dans Our Pop Song Will Never Be Popular, elles créent des danses fondées sur des phénomènes optiques, hypnotiques qui captivent, envoûtent ; leur différence ajoute une strate dans la synchronicité afin de l’intensifier. Avec TYJ, le texte et la musique prennent une place encore plus importante que dans la première création. Le musicien Jérémy Rouault est intégré à la chorégraphie et le texte y est plus emphatique qui emprunte à la mythologie. Les deux danseuses inscrivent les corps dans cet univers imaginaire collectif qu’elles confrontent avec une musique actuelle, électrique, rock.

SOLOS PILOT FISHES

Alina Bilokon et Léa Rault se confrontent avec leur dernière création solos : almanach & C’est confidentiel directement à notre rapport au temps sous le prisme de l’intime. Chaque danseuse déploie un univers personnel au cours de son solo. Elles ont toutes deux des origines différentes. Alina Bilokon est originaire d’Ukraine (et du Portugal) et s’appuie sur l’imaginaire collectif rapporté de son enfance, des légendes, des croyances et superstitions, mais aussi de pratiques domestiques qui s’inscrivent dans la régularité et qui sont autant de jalons émotionnels, des rythmes à ressentir. Léa Rault est Rennaise et prend comme support pour son solo l’imaginaire qu’elle a créé elle-même dans son enfance : une mythologie intime faite de luttes subversives, d’utopies, à laquelle elle a même donné comme nom a fight that smiles.

SOLOS PILOT FISHES

Les rituels traversés dans l’enfance sont vécus comme des repères sentimentaux qui perdurent encore aujourd’hui. Les deux artistes ont parcouru le monde et confronté ces rêveries à la réalité. Leur travail chorégraphique s’élabore entre l’enracinement dans le passé d’une communauté ou dans celui d’un passé plus individuel et notre présent envahi de mondialisation. Les caractéristiques de ces passés sont par essence enracinées dans un territoire délimité, partagé à l’échelle d’une communauté ou restreint à celle d’une personne unique. Tous ces traits sont confrontés au temps présent, plus universels, mais aussi toujours plus mécaniques. Alina Bilokon et Léa Rault décrivent le corps biologique et social coupé d’une horloge biologique devenue illisible ; un corps qui a perdu une sensibilité autrefois vitale, un corps dépossédé de son temps et qui ressent ce manque.

solos pilot fishes

Les gestes que les deux danseuses déposent dans cette perspective sont à découvrir au Triangle de Rennes dans une pièce poétique et élaborée avec les pertinentes compositions musicales de Jérémy Rouault.

solos : almanac & C’est confidentiel. mercredi 11 et jeudi 12 octobre 2017 Rennes Le Triangle – cité de la danse  tarif : de 2 à 16€.

 

Almanac — Alina Bilokon
Un solo en forme d’almanach, avec les quatre saisons et leurs particularités, fondé sur des sagesses populaires, superstitions et symboles ethniques imprégnés d’images gothiques. création, interprétation, textes, musique Alina Bilokon / scénographie Lucie Le Guen / conseil musical Jérémy Rouault

C’est confidentiel. — Léa Rault
Une performance sur différentes notions de résistances et de luttes étranges. Une danse en forme de défilé de petites révolutions. création, interprétation, textes Léa Rault / musique Léa Rault & Jérémy Rouault / lumières Thibaut Galmiche.

Pour les deux solos – Conseil artistique Radouan Mriziga / son Jérémy Rouault / costumes Anna Le Reun – Under the bridge

Entretien avec les Pilot Fishes pour TYJ :

EnregistrerEnregistrer

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom