Le Danemark est devenu le premier pays au monde à introduire une taxe sur les graisses samedi. Les industriels crient au cauchemar tandis que, par souci d’économies, les consommateurs se sont rués dans les magasins afin de faire provision de produits gras.

Alors que la France tente de voter une taxe sur les sodas, le Danemark enfonce le clou. Le pays est devenu ce samedi le premier au monde à introduire une taxe sur les graisses. Présentée comme une mesure pour lutter contre l’obésité, elle augmentera le prix des produits de 16 couronnes (2,15 euros) par kilogramme de graisses saturées. La taxe s’appliquera à tous les produits contenant plus de 2,3 % d’acides gras : des viandes au beurre en passant par les huiles, les fromages, les crèmes et les produits transformés.

Exemple: le prix d’une brique de beurre de 250 grammes, qui contiendrait 63% d’acides gras saturés, augmenterait de près de 3 couronnes (environ 40 centimes d’euros). La taxe s’appliquera à tous les produits contenant plus de 2,3 % d’acides gras : des viandes au beurre en passant par les huiles, les fromages, les crèmes et les produits transformés.

« Je doute que cela aura un impact positif sur la santé, c’est simplement une taxe » supplémentaire, a déclaré à l’AFP une porte-parole de la Confédération danoise des industries (DI), Gitte Hestehave. « Pour autant que nous sachions, le Danemark est le premier pays au monde à introduire une taxe sur les graisses ».

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom